Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DIRECT ENERGIE

DIREN - FR0004191674 SRD PEA PEA-PME
42.000 € 0.00 %

Direct energie : Poweo manque de visibilité sur sa rentabilité

vendredi 13 juin 2008 à 12h33
BFM Bourse

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Poweo ne dispose pas d'une visibilité suffisante pour communiquer au marché des objectifs de rentabilité précis, déclare Patrick Massoni, directeur des relations investisseurs de l'opérateur indépendant de gaz et d'électricité.

A l'occasion d'un entretien téléphonique accordé à Reuters conjointement avec Patrick Massoni, le P-DG de Poweo Charles Beigbeder a en outre estimé que le groupe devait rester indépendant le plus longtemps possible et dit prévoir que le groupe dépasserait 100.000 clients particuliers à fin 2008.

Evoquant l'objectif d'une marge opérationnelle de 4% à 5% en 2010 annoncé en 2007, Patrick Massoni a déclaré : "Aujourd'hui, on n'a pas suffisamment de visibilité pour reprendre cet objectif intermédiaire."

"Peut-être qu'on y sera, je ne dis pas qu'on n'y sera pas, mais on ne peut pas le reprendre sous forme d'engagement vis-à-vis du marché", a-t-il ajouté.

"Si on atteint l'équilibre opérationnel l'année prochaine, ce sera au niveau de l'Ebitda. On aura les profits du pôle amont et du renouvelable qui vont permettre de compenser les pertes réalisées sur le pôle commerce (...). Nous ne savons pas encore si les deux 'matcheront' complètement. Dès qu'on sera en position de donner plus de visibilité au marché, on le fera."

"L'idée est évidemment d'atteindre une profitabilité opérationnelle en ligne avec la norme du secteur - entre 8% et 10% - (...). Il n'y a pas de raison qu'on n'atteigne pas ce seuil mais il va dépendre du déploiement de nos capacités et du rythme d'acquisition de nouveau clients", a-t-il ajouté, évoquant "une tension dans la chaîne industrielle chez les constructeurs".

Vers 12h20, le titre Poweo perdait 1,04% à 27,51 euros.

"RESTER INDÉPENDANT"

Le groupe confirme toutefois qu'il entend faire croître son chiffre d'affaires consolidé d'au moins 20%, hors impact éventuel de l'activité Energy Management.

Poweo vise toujours également 1,2 million de clients d'ici fin 2010, dont 1 million de particuliers et 200.000 professionnels, pour un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard d'euros.

Au 1er juin, la société comptait dans son parc de clients actifs environ 55.000 sites résidentiels et 85.000 professionnels, soit un total de 140.000 sites clients.

"L'ancien objectif, c'était 100.000 (clients particuliers) pour fin 2007, mais là j'espère qu'on fera beaucoup mieux fin 2008 (...). Avec le rythme actuel on va dépasser cet objectif assez sereinement", a déclaré Charles Beigbeder.

Depuis le 1er juillet 2007, date de l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les consommateurs peuvent opter pour des offres à prix réglementés ou à prix libres.

Evoquant l'actionnariat du groupe, il a en outre indiqué : "C'est important que Poweo reste indépendant le plus longtemps possible parce qu'on est dans un secteur en pleine transformation et qu'il faut être extrêmement réactif."

Le marché a spéculé ces derniers temps sur une prise de contrôle de Poweo par l'électricien autrichien Verbund, qui détient déjà 30% de la société, ou sur l'adossement de Poweo à un autre partenaire industriel.

"BONNES RELATIONS" AVEC VERBUND

"Avec Verbund, on a de bonnes relations. Ils ont toujours soutenu tous nos projets", a souligné Charles Beigbeder. "Ils n'ont pas caché que leur souhait est, à terme, de prendre le contrôle de Poweo (...) Ils me font confiance pour délivrer le plan industriel, la question d'un renforcement au capital est plutôt une question à long terme."

Le capital de Poweo est détenu à 30% par Verbund, 30% par la société d'investissement Ecofin, 13% par Charles Beigbeder et 2% par les dirigeants et salariés de la société, le solde de 25% étant essentiellement aux mains de fonds anglo-saxons.

Poweo travaille sur des projets représentant 3.800 MW (mégawatts) dans les centrales thermiques et 1.200 MW dans le renouvelable, une partie seulement de ces sites étant destinée à voir le jour.

Le groupe prévoit de disposer d'une capacité de production électrique opérationnelle de 500 MW d'ici à la fin de l'année 2008, contre 53 MW - dans l'éolien - aujourd'hui.

Le P-DG de Poweo a indiqué que la production de la centrale de Pont-sur-Sambre (Nord), d'une capacité de 412 MW, devrait débuter "en janvier-février" 2009. Le démarrage de la centrale de 412 MW de Toul (Meurthe-et-Moselle), après une décision finale d'investissement prévue avant la fin de 2008, interviendra "au deuxième semestre 2011", a-t-il ajouté.

Evoquant le projet de centrale de 840 MW de Beaucaire (Gard), qui doit être relocalisée d'une zone agricole vers une zone industrielle en raison d'opposition politiques locales, Charles Beigbeder a indiqué qu'elle serait opérationnelle "à l'horizon 2012" si les négociations aboutissent et Poweo prend sa décision finale d'investissement (au deuxième semestre 2009).

Poweo a par ailleurs annoncé jeudi que deux de ses projets avaient été sélectionnés dans le cadre de l'appel d'offres "biomasse 2" lancé par les pouvoirs publics en décembre 2006. Ces projets, à Novillars (Doubs) et Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle), représentent une puissance totale de 32 MW pour un investissement de près de 90 millions d'euros.

Avec la contribution de Muriel Boselli, édité par Yann Le Guernigou

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DIRECT ENERGIE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +11.37 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat