Bourse > Direct energie > Direct energie : Poweo dit bénéficier des premiers effets des tarifs de retour
DIRECT ENERGIEDIRECT ENERGIE DIREN - FR0004191674 DIREN - FR0004191674   SRD PEA PEA-PME
40.810 € +1.59 % Temps réel Euronext Paris
40.200 €Ouverture : +1.52 %Perf Ouverture : 40.895 €+ Haut : 40.100 €+ Bas :
40.170 €Clôture veille : 60 480Volume : +0.14 %Capi échangé : 1 818 M€Capi. :

Direct energie : Poweo dit bénéficier des premiers effets des tarifs de retour

tradingsat

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Poweo bénéficie depuis le début de l'année des premiers effets de la loi permettant aux particuliers de revenir aux tarifs réglementés de l'électricité et espère en profiter tout au long de l'exercice 2008, déclare son P-DG Charles Beigbeder.

"L'ouverture du marché aux particuliers a été assez décevante et les choses s'accélèrent seulement depuis janvier", a-t-il souligné lors d'un entretien téléphonique accordé à Reuters.

"Le déploiement de notre réseau de vente directe se déroule très bien et le rythme d'acquisition mensuelle de nouveaux clients particuliers est passé de 300 clients au 1er juillet 2007 à 7.400 au 1er avril 2008", a-t-il ajouté.

"On était à environ 50 clients par jour sur le deuxième semestre 2007, nous sommes passés à 300 clients par jour depuis le début de l'année, avec des pointes à 600 clients. Il y a un vraiment un impact très significatif et cette tendance est très régulière."

Charles Beigbeder s'est toutefois refusé à communiquer l'objectif de nouveaux clients que s'est fixé le groupe pour 2008 mais a indiqué s'attendre à "une très forte croissance du parc clients cette année".

Il a également confirmé viser 1,2 million de clients d'ici fin 2010, dont 1 million de particuliers et 200.000 professionnels, pour un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard d'euros.

Depuis le 1er juillet dernier, date de l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les consommateurs peuvent opter pour des offres à prix réglementés ou à prix libres, mais la loi sur l'énergie du 7 décembre 2006 rendait ce choix irréversible.

La réversibilité partielle prévue par la loi du 21 janvier 2008 était attendue par les associations de consommateurs mais aussi par des acteurs industriels comme Poweo, qui plaidait pour une plus grande fluidité du marché.

Poweo avait en effet indiqué en mars 2007 qu'il visait 100.000 clients particuliers à la fin 2007, un objectif qu'il n'a pas pu atteindre du fait d'un attentisme lié aux tarifs.

"BONNE NOTORIÉTÉ"

"L'ouverture du marché à la concurrence est encore assez méconnue. Seul un tiers des foyers français sont au courant et beaucoup ne comprennent pas encore comment cela fonctionne. Nous avons du travail de ce point de vue, mais la marque Poweo bénéficie d'une bonne notoriété", a estimé Charles Beigbeder.

Le parc de sites clients actifs de Poweo en termes de fourniture d'énergie s'élevait à 91.431 au 31 décembre 2007 (+13,8% sur un an) et le groupe ne comptait sur ce total que 5.262 sites résidentiels.

Depuis le début de l'exercice 2008, plus de 21.000 nouveaux sites clients résidentiels ont confirmé leur souscription à l'une des offres du groupe en électricité ou gaz, ce qui portera à plus de 26.000 sites au 1er avril 2008 le cumul des sites basculés depuis l'ouverture du marché résidentiel.

"Au 1er avril, 26.000 clients particuliers seront fournis en électricité ou en gaz par Poweo. Si l'on ajoute les 8.000 contrats de maintenance de chaudières, nous disposons d'une base de 34.000 clients particuliers", a souligné Charles Beigbeder. Au total, le parc clients de Poweo en fourniture d'énergie représente à ce jour plus de 110.000 sites actifs.

Pour 2008, Poweo entend faire croître son chiffre d'affaires consolidé d'au moins 20%, hors impact éventuel de l'activité Energy Management, mais indique qu'il "conservera toutefois une exploitation déficitaire, dans une proportion qui dépendra notamment du nombre de nouveaux clients compte tenu des coûts liés à leur acquisition".

En 2007, Poweo a enregistré une perte nette de 19,9 millions d'euros (contre un bénéfice de 7,4 millions), une perte opérationnelle de 24,3 millions (contre +9,3 millions), un Ebitda négatif de 16,6 millions (contre +8,1 millions) et un chiffre d'affaires de 363,1 millions (+48,6%).

"C'est un exercice de transition vers le modèle d'opérateur intégré. En 2002, nous étions un 'marketeur' d'électricité. Progressivement, depuis 2004, nous avons développé nos propres capacités de production et une activité de fourniture d'énergie, de gaz et de services énergétiques", a souligné Charles Beigbeder.

Le P-DG de Poweo s'est refusé à revenir sur l'objectif de marge opérationnelle de 4% à 5% en 2010. "La rentabilité est très liée, d'une part, à la proportion de nouveaux clients qui vont nous rejoindre et au déploiement de nos plans industriels. Nous travaillons sur des sites représentant 3.800 MW dans les centrales thermiques et 1.200 MW pour le renouvelable", a-t-il souligné.

"En fonction de la rapidité avec laquelle nous transformerons ces projets en réalité, nous pourrons être plus ou moins confortables sur notre objectif de rentabilité."

Poweo espère notamment obtenir dans les prochaines semaines les permis de construire et l'autorisation d'exploiter concernant le site de Beaucaire (Gard) et les demandes de permis concernant Toul (Meurthe-et-Moselle) ont été déposées.

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...