Bourse > Dbv technologies > Dbv technologies : Potentiel renforcé pour Viaskin Peanut, Bryan Garnier vise plus haut
DBV TECHNOLOGIESDBV TECHNOLOGIES DBV - FR0010417345DBV - FR0010417345
64.220 € -0.03 % Temps réel Euronext Paris
64.100 €Ouverture : +0.19 %Perf Ouverture : 64.440 €+ Haut : 63.980 €+ Bas :
64.240 €Clôture veille : 11 445Volume : +0.05 %Capi échangé : 1 548 M€Capi. :

Dbv technologies : Potentiel renforcé pour Viaskin Peanut, Bryan Garnier vise plus haut

(Tradingsat.com) - DBV Technologies s'illustrait jeudi matin nette progression de plus de 5% (+5,6% à 45,20 euros à 11 heures), à contre-courant d'un marché parisien en forte baisse.

La société, qui a mis au point un traitement révolutionnaire des allergies sous la forme d'un patch appelé Viaskin, vient d'obtenir l' "Opinion Positive" du Comité Pédiatrique de l’EMA concernant le Plan d’Investigation Pédiatrique de Viaskin Peanut pour le traitement des enfants allergiques à l’arachide.

Dans le cadre du processus réglementaire d'enregistrement de nouveaux médicaments auprès de l'EMA, les sociétés pharmaceutiques sont tenues de déposer une demande de PIP décrivant leur stratégie de développement clinique dans la population pédiatrique.

L'obtention d'un PIP est exigée pour pouvoir déposer auprès de l'EMA une demande d'autorisation de mise sur le marché d'un nouveau médicament.

Le PIP soumis par DBV Technologies présente un plan de développement clinique complet pour Viaskin Peanut dans la population pédiatrique de 1 à 17 ans, notamment les caractéristiques du programme clinique de phase III dans cette population.

"L'acceptation de ce PIP est la première étape réglementaire en Europe pour le Viaskin Peanut [...] Nous sommes maintenant concentrés sur le lancement de notre étude de Phase III du Viaskin Peanut chez l'enfant.", a déclaré le docteur Pierre-Henri Benhamou, président-directeur général de DBV Technologies.

A la suite de cette bonne nouvelle, Bryan Garnier a relevé jeudi son objectif de cours sur DBV Technologies à 65 euros, contre 58 euros auparavant.

Considérant que les nourrissons peuvent développer une allergie à l'arachide dès l'âge de 2 à 3 ans, Bryan Garnier a inclus les enfants de 3 à 5 ans dans sa population cible pour Viaskin Peanut, soit plus de 50 000 patients ou 215 millions d'euros d'un pic de ventes que le broker évalue désormais à 1,487 milliard d'euros pour le produit.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...