Bourse > Credit agricole > Credit agricole : Le titre remonte doucement
CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE ACA - FR0000045072 ACA - FR0000045072   SRD PEA PEA-PME
14.065 € +0.50 % Temps réel Euronext Paris
13.990 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 14.075 €+ Haut : 13.955 €+ Bas :
13.995 €Clôture veille : 336 445Volume : +0.01 %Capi échangé : 40 030 M€Capi. :

Credit agricole : Le titre remonte doucement

CREDIT AGRICOLECREDIT AGRICOLE

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris se redresse mardi après sa violente chute de la veille, ce qui profite évidemment aux valeurs bancaires, qui avaient particulièrement souffert hier du retour des craintes en zone euro.

BNP Paribas s'invite aujourd'hui en tête du palmarès des hausses du CAC 40 avec un gain de 2,5%, suivi de Société Générale (+2,2%) et un peu plus loin Crédit Agricole (+1,4%).

Hormis les résultats meilleurs que prévu du groupe de réassurance Munich Re, les investisseurs saluent l'actualité macroéconomique et notamment les signes d’amélioration de la conjoncture dans la zone euro, après la publication des indices PMI des services publiés par Markit.

Nouvelle encourageante également aux Etats-Unis où l’activité non manufacturière a continué de croître le mois dernier, l’indice établi par l’Institute for Supply Management (ISM) ressortant à 55,2 points, contre 55,7 en décembre. Un chiffre supérieur à 50 reflète une extension de l’activité.

L'indice CAC 40 avait clôturé en forte baisse de 3% lundi soir sur fond de retour des inquiétudes en zone euro. Il reprend plus de 1% ce mardi en fin de séance, de retour sur les 3 700 points.

Les risques d’instabilité politique en Italie à l’approche des élections générales des 24 et 25 février et les appels à la démission du président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, soupçonné de corruption par la presse, ont fait resurgir le spectre d’une envolée du coût des emprunts dans la zone euro. La pression sur les taux de rendement à 10 ans de l'Italie et de l'Espagne qui s'étaient envolés hier retombaient peu à peu mardi en fin d'après-midi, à respectivement 4,4% et 5,4%.

"Silvio Berlusconi s’est engagé à rembourser les montants levés grâce à la très impopulaire taxe d’habitation mise en place par Mario Monti, dans un discours garantissant une plus vaste baisse d’impôts en cas de victoire de la droite. A l’approche des élections, la popularité de S. Berlusconi renforce l’incertitude sur la capacité du pays à poursuivre la mise en place de l’agenda Monti. La coalition de Centre-droit dont il fait partie pourrait en effet obtenir un nombre de sièges suffisant au Sénat pour s’assurer un blocage des négociations sur la continuité du programme de réforme", ont commenté lundi les analystes du CM-CIC.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...