Bourse > Cegedim > Cegedim : L'action sous pression, doutes sur les perspectives
CEGEDIMCEGEDIM CGM - FR0000053506CGM - FR0000053506
31.620 € +0.38 % Temps réel Euronext Paris
31.500 €Ouverture : +0.38 %Perf Ouverture : 32.630 €+ Haut : 31.500 €+ Bas :
31.500 €Clôture veille : 1 989Volume : +0.01 %Capi échangé : 443 M€Capi. :

Cegedim : L'action sous pression, doutes sur les perspectives

tradingsat

(Tradingsat.com) - Cegedim évolue sous pression vendredi matin à la Bourse de Paris (-4,5% à 20 euros vers 10 heures) après avoir publié jeudi soir des comptes semestriels marqués par un décalage de commandes du 1er semestre au second semestre.

L'entreprise de technologies et de services spécialisée dans le domaine de la santé a enregistré au 1er semestre 2013 un chiffre d’affaires consolidé de 437,2 millions d’euros, en recul de 3,5% en données publiées et de 2,8% en données comparables par rapport à la même période en 2012.

L'EBITDA (excédent brut d'exploitation) ressort à 55,4 millions d’euros en forte baisse de 18,9% par rapport au premier semestre 2012.

"Après un premier trimestre satisfaisant, le deuxième trimestre a été marqué, plus particulièrement en juin, par de nombreux décalages de commandes impactant les divisions CRM et données stratégiques et Professionnels de santé, et ce, dans un environnement de marché difficile", explique le groupe. "Ces décalages de commandes ont entraîné un recul du chiffre d’affaires sur le premier semestre, impactant négativement l’EBITDA", ajoute Cegedim.

En revanche, selon la société, "le second semestre devrait, du fait du report des commandes, être en hausse en termes de chiffre d’affaires et d’EBITDA par rapport à la même période en 2012". Ainsi, Cegedim anticipe, pour 2013, une stabilité de son chiffre d’affaires et une amélioration de 50 points de base de sa marge opérationnelle courante.

"Cette publication ne fait pas ressortir d’élément particulièrement négatif mais les doutes concernant [les perspectives] persistent", commente ce matin Aurel BGC. Le bureau d'analystes comprend en effet que "le groupe n’a pas encore toute la visibilité sur les rattrapages des ventes au second semestre [alors que les mois de] novembre et décembre seront particulièrement importants".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI