Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAPGEMINI

CAP - FR0000125338 SRD PEA PEA-PME
115.850 € -1.82 % Temps réel Euronext Paris

Capgemini : Les revenus de Capgemini ont encore gonflé cet été grâce au cloud et à Altran

mardi 27 octobre 2020 à 10h01
Le titre Capgemini reprend ce qu'il a perdu lundi

(BFM Bourse) - Capgemini domine le palmarès du CAC mardi matin dans le sillage d'une publication faisant état d'un net rebond de l'activité au troisième trimestre. Le groupe de services informatiques table désormais sur des résultats annuels "dans le haut de la fourchette" de ses précédentes estimations.

Au lendemain d'un plongeon de 6,3%% à imputer au renoncement de SAP vis-à-vis de ses perspectives de rentabilité à moyen-terme, qui s'est répercuté sur l'ensemble du compartiment technologique européen, Capgemini efface la quasi-totalité de ses pertes de la veille avec un bond de 6,1% à 105,15 euros vers 9h30, au sommet du palmarès de l'indice phare. À 105 euros, le titre reste par ailleurs largement sous-évalué selon 21 analystes qui suivent le dossier avec un objectif moyen fixé à 135 euros. Ce (re)bond permet à Capgemini de limiter de nouveau son repli annuel à moins de 5% et intervient dans le sillage de résultats trimestriels convaincants.

Le champion français des conseils et services technologiques a fait état d'une reprise plus marquée que prévu de son activité sur les trois derniers mois, ce qui devrait lui permettre d'atteindre le haut de la fourchette de ses objectifs financiers pour 2020. Entre début juillet et fin septembre, les revenus du groupe se sont établis légèrement au-dessus des 4 milliards d'euros, en hausse de 18,4% à changes constants. Sur la même base, le chiffre d'affaires du groupe avait déjà progressé de 13,4% au deuxième trimestre, et de 2,3% sur les trois premiers mois de l'exercice.

Dans le haut de la fourchette des objectifs

"Ce trimestre, qui s’est révélé meilleur qu’anticipé, a été marqué par une nette amélioration de la performance par rapport au deuxième trimestre, visible sur l’ensemble de nos régions et de nos métiers", s'est félicité le directeur général, Aiman Ezza, cité dans un communiqué. "Nous anticipons donc que le quatrième trimestre confirme cette tendance favorable, avec une nouvelle amélioration qui devrait cependant s'avérer limitée compte tenu de l'évolution récente de la situation sanitaire", a-t-il ajouté.

Sans prendre en compte les effets de périmètre (Capgemini profite notamment de l'intégration des résultats d'Atran, dont l'acquisition a été finalisée début octobre dernier) et de taux de change, le chiffre d'affaires de Capgemini a baissé de 3,6% sur le trimestre, contre -7,7% au second trimestre.

Dans ce contexte, Capgemini s'attend à ce que sa performance annuelle se situe "au-dessus du milieu de la fourchette annoncée" et se dit "confiant sur les perspectives d’amélioration pour 2021". Pour rappel, le groupe avait tablé début septembre sur une "une croissance à taux de change constants comprise entre +12,5% et +14%, avec une contribution des acquisitions estimée à 17%" et "une contraction de (sa) marge opérationnelle comprise entre 0,6 et 0,9 point". Capgemini prévoit également pour cette année une génération de free cash-flow organique supérieure à 900 millions d’euros.

Intégration d'Altran en bonne voie

Sur le seul troisième trimestre, le secteur financier (25% des revenus du groupe) est revenu à la croissance et le secteur public (13% du chiffre d'affaires) a "poursuivi son accélération", selon le communiqué. Les autres secteurs (biens de consommation, énergie, industrie et services) sont restés en décroissance malgré des améliorations. Le groupe a profité de son activité d'opérations et ingénierie (33% des revenus du groupe), avec des revenus tirés par les investissements des entreprises dans le "cloud" et la contribution d'Altran, dont le chiffre d'affaires est consolidé depuis le 1er avril. Capgemini a pris le contrôle du groupe de technologies grâce à la débâcle boursière liée au coronavirus, son offre boudée par des minoritaires étant soudainement devenue tout à fait convaincante.

"L'intégration d'Altran se passe comme nous l'avions prévue", a affirmé Aiman Ezzat lors d'une conférence téléphonique avec les journalistes. Le rapprochement entre les deux groupes a permis l'obtention d'une trentaine de nouvelles affaires, avec "des nouveaux services sur la 5G et l'edge (computing)", et des développements à venir dans la voiture autonome et les sciences de la vie. La première activité du géant de l'informatique, concernant les services applicatifs, est restée en légère décroissance en données organiques, alors que l'activité de conseil en stratégie et transformation reste la plus touchée par la crise.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CAPGEMINI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat