Bourse > Bureau veritas > Bureau veritas : Bureau veritas confiant pour l'année 2008 malgré le contexte
BUREAU VERITASBUREAU VERITAS BVI - FR0006174348 BVI - FR0006174348   SRD PEA PEA-PME
22.415 € +0.47 % Temps réel Euronext Paris
22.275 €Ouverture : +0.63 %Perf Ouverture : 22.485 €+ Haut : 22.250 €+ Bas :
22.310 €Clôture veille : 116 515Volume : +0.03 %Capi échangé : 9 907 M€Capi. :

Bureau veritas : Bureau veritas confiant pour l'année 2008 malgré le contexte

tradingsat

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Fort d'un portefeuille diversifié et d'un début d'année solide, Bureau Veritas est confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs 2008 malgré la conjoncture économique, a déclaré le président du directoire du n°2 mondial des services d'évaluation de conformité et de certification.

"Les prises d'affaires et de commandes en ce début d'année sont en ligne avec les objectifs de croissance de l'exercice. On est pour le moment dans une situation de grande confiance vis-à-vis de nos objectifs annuels", a indiqué Frank Piedelièvre lors d'une interview accordée à Reuters.

"Le ralentissement économique mondial, qui pourrait avoir un impact sur nos activités, reste une réalité un peu virtuelle. À fin mars, les chiffres devraient confirmer ce que nous avons constaté au cours des deux premiers mois de l'année, nous sommes plutôt à l'aise avec notre objectif", a-t-il ajouté.

"On reste vraiment confiants dans notre capacité à croître, même dans un cycle de crise."

Bureau Veritas a confirmé mercredi viser pour 2008 une hausse supérieure à 15% de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel ajusté (sur la base du périmètre à fin décembre 2007 et à taux de changes constants).

Le groupe a également publié pour 2007 un résultat net, part du groupe, de 158,4 millions d'euros (+2,9%) et un résultat opérationnel de 265,5 millions (+3,3%)3. Le chiffre d'affaires - annoncé début février - a atteint 2.066,9 millions (+12,0%).

Le résultat net part du groupe ajusté a pour sa part atteint 193,2 millions (+19,3%) et le résultat opérationnel ajusté s'est établi à 312,1 millions (+16,3%).

Selon le consensus Reuters Estimates en date du 25 mars, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 157,4 millions d'euros et un résultat opérationnel ajusté de 291,6 millions.

Le groupe proposera au titre de 2007 un dividende de 0,60 euro, soit 1/3 du bénéfice net ajusté par action.

PAS DE "SCÉNARIO NOIR" AU 1ER TRIMESTRE

Bureau Veritas a fait son entrée en Bourse fin octobre 2007. Wendel, qui en détenait 98%, a vu sa participation tomber à environ 63%, le flottant s'élevant à 31%.

"Wendel n'a annoncé aucun projet de cession d'actions. À ma connaissance, ils n'ont pas l'intention de vendre des actions Bureau Veritas, en tout cas pas à court terme", a indiqué Frank Piedelièvre.

Evoquant 2008, il a précisé : "Au total, les activités qui connaissent un ralentissement - comme la construction aux États-Unis ou en Espagne - sont largement compensées par une croissance qui continue d'être très forte dans l'industrie, la certification, la marine, les biens de consommation et dans certains secteurs de l'hygiène, sécurité et environnement et de la vérification en services."

"Le secteur des infrastructures énergétiques va de nouveau être très fort - à la fois dans le pétrole, dans la construction de nouvelles centrales et dans le déploiement du nucléaire (...) - et le développement d'infrastructures urbaines de transport est lui aussi un vecteur de croissance important."

Frank Piedelièvre a également cité comme vecteurs de croissance la privatisation des activités de contrôle et d'inspection par les autorités publiques (en ce qui concerne les permis de construire notamment).

"Pour que nous connaissions une situation vraiment plus difficile, il faudrait un ralentissement de la consommation, des investissements dans les infrastructures, dans l'énergie et l'exploration pétrolière, un ralentissement du commerce mondial et un ralentissement dans la construction en Europe plus fort que ce que nous avons prévu", a ajouté Frank Piedelièvre.

"Il faudrait que nous ayons tout cela à la fois et que les pays en forte croissance - en Asie et en Amérique latine - soient eux aussi en difficulté. Le scénario noir, catastrophique, ne correspond pas du tout à ce que nous avons constaté et à ce que nous constaterons au premier trimestre."

EN LIGNE AVEC 2011

"En 2008, nous visons un chiffre d'affaires acquis de l'ordre de 100 millions d'euros. Nous sommes un peu plus riches que cela en termes d'opportunités (...). Nous travaillons aujourd'hui sur toutes les géographies émergentes - le Moyen-Orient, l'Asie et l'Amérique latine - mais aussi sur l'Australie", a également dit Frank Piedelièvre.

En 2007, le groupe a acquis 16 sociétés représentant un chiffre d'affaires annuel d'environ 260 millions d'euros.

Bureau Veritas a souligné que ses perspectives pour 2008 étaient en ligne avec les objectifs annoncés lors de l'introduction en Bourse, à savoir un doublement du chiffre d'affaires à l'horizon 2011, par rapport à 2006, reposant sur une croissance organique moyenne de 8% par an et sur une contribution de la croissance externe moyenne de 7% par an.

Sur la période, le groupe s'est également fixé comme objectif une amélioration de la marge opérationnelle de 150 points de base à périmètre constant et une croissance moyenne annuelle du résultat net part du groupe de 15% à 20% (hors éléments non récurrents).

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...