Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BP Amoco

BPLC - GB0007980591 SRD PEA PEA-PME
- -

Bp amoco : Le dividende trimestriel serait remis en cause

vendredi 11 juin 2010 à 09h58
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Selon un entretien accordé par son PDG Tony Hayward au Wall Street Journal (WSJ), le groupe pétrolier BP envisage de 'réduire ou de différer' le versement du dividende du deuxième trimestre 2010, qui était de 0,14$ lors du 1er trimestre. Les comptes du 2ème trimestre, au moment desquels le coupon est traditionnellement annoncé, sont attendus en juillet.

'Nous étudions toutes les options relativement au dividende', a-t-il indiqué, tout en ajoutant qu'aucune décision n'avait encore été prise.

La pression sur BP et le mécontentement des autorités publiques suivent des pentes ascendantes. Le WSJ rappelle en effet qu'hier lors d'une conférence de presse, Marcia McNutt, du bureau géologique fédéral USGS, a déclaré que la fuite du puits sous-marin MC252 atteindrait de 20.000 à 40.000 barils/jour.

BP avait initialement estimé la fuite à 1.000 barils/jour avant de relever ce chiffre, mais la dernière estimation en date du 27 mai ne faisait état que de 12.000 à 19.000 barils/jour.

Hier soir, indique le quotidien financier US, le président du conseil de BP Carl-Henric Svanberg et 'tout autre dirigeant de BP' ont été convoqués par l'administration présidentielle américaine en date du 16 juin.

En outre, mercredi soir, le Secrétaire à l'Intérieur US Ken Salazar a indiqué qu'il exigerait que BP paie 'les salaires perdus par les salariés de l'ensemble du secteur pétrolier de la région du golfe du Mexique en raison du moratoire de six mois décidé sur les forages offshore par l'administration présidentielle'. Cette preuve de l'énervement croissant des autorités aurait suscité un vent de panique au sein du management de BP. La société a été qualifiée de 'compagnie riche' par des officiels US, qui mettent en avant les 10,5 milliards de dollars de dividendes versés l'an dernier par le groupe.

De son côté et après un long silence, le Premier ministre britannique David Cameron a commencé à prendre la défense de BP.

A Londres ce matin, l'action BP rebondit mollement de 4,2% à 380 pence, mais reste ainsi sur ses plus bas niveaux depuis 13 ans.

Copyright (c) 2010 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BP Amoco en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat