Bourse > Bouygues > Bouygues : Levée de fonds en cas de reprise de SFR ?
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
36.750 € +0.30 % Temps réel Euronext Paris
36.095 €Ouverture : +1.81 %Perf Ouverture : 36.910 €+ Haut : 36.070 €+ Bas :
36.640 €Clôture veille : 857 056Volume : +0.24 %Capi échangé : 13 131 M€Capi. :

Bouygues : Levée de fonds en cas de reprise de SFR ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que la date limite du dépôt des propositions de rachat de SFR est fixée à ce soir, 20 heures, les dernières informations laissent augurer de deux candidatures principales : Numericable/Altice et Bouygues. Dans les deux cas, gare au financement. Une augmentation de capital serait aussi envisagée par Bouygues, peut-on lire dans les Echos. Lanterne rouge du CAC 40 à la Bourse de Paris, l'action Bouygues perd ce matin 2,2% à 28,3 euros.

Rappelons que Vivendi veut sortir des télécoms et vendre sa filiale SFR, pour un prix estimé selon diverses sources aux environs de 15 milliards d'euros. Un montant élevé qui explique des montages financiers complexes.

Du côté d'Altice, holding contrôlé par Patrick Drahi et premier actionnaire de Numericable, le dossier “SFR” est prêt, croient savoir les Echos. Y compris en termes de financements, et c'est la partie la plus difficile du dossier : post opération, le ratio dette nette / excédent brut d'exploitation atteindrait 3,4 fois chez Numericable, soit un endettement nette de plus de 10 milliards, et plus de 4 fois chez Altice.

Du côté de Bouygues, la filiale Bouygues Telecom 'cherche à sortir par le haut' de la situation imposée par la concurrence d'Iliad (Free) et risquerait la marginalisation si SFR était repris par un autre acteur. Tout serait 'quasiment' prêt, même si les informations disponibles sont moins détaillées. Le scénario serait, dans ce cas, celui d'une absorption de Bouygues Telecom par SFR.

Mais dans cette éventualité, puisque Bouygues Telecom est déjà un concurrent de SFR dans le mobile, à la différence de Numericable, des garanties devront être apportées au régulateur de la concurrence : Bouygues Telecom 'semble prêt à céder tout son réseau mobile à Free, ainsi que des fréquences et des boutiques - mais pas des abonnés', écrivent les Echos.

Le financement de l'opération s'annonce également complexe : Bouygues capitalise 9,2 milliards d'euros et porte 4,4 milliards de dette. De ce fait, la dette nette de Bougyues pourrait passer de 1,6 fois l'excédent brut d'exploitation au double, estime une source. Une augmentation de capital n'est donc pas exclue.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI