Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOURBON

GBB - FR0004548873 SRD PEA PEA-PME
3.675 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Bourbon : Les pertes ont été multipliées par 3

jeudi 16 mars 2017 à 09h08

(BFM Bourse) - Bourbon a annoncé jeudi avoir plus que triplé sa perte nette en 2016 dans un marché toujours marqué par la faiblesse des cours du brut, mais le groupe parapétrolier a confirmé percevoir un début d'embellie dans certains secteurs d'activité. L'an dernier, la perte nette est ressortie à 279,6 millions d'euros (contre 76,6 millions en 2015), pénalisée également par une dépréciation dans le segment de l'offshore (activité en mer) profond. Elle est plus lourde que le montant de 232,6 millions anticipé par le consensus d'analystes compilé par Bloomberg. Une perte sanctionnée par les investisseurs puisque l'action Bourbon reculait de plus de 6% dans les premiers échanges.

L'Ebitdar ajusté (excédent brut d'exploitation hors loyers coque-nue et plus-values) a chuté de 30,1% à 383 millions d'euros, faisant ressortir une marge opérationnelle ajustée de 34,7% (-3,4 points), en deçà de l'objectif affiché. Déjà publié, le chiffre d'affaires a reculé de 23,2% à 1,02 milliard d'euros, et de 23,3% à 1,10 milliard en données ajustées, indicateur faisant référence pour le groupe. "L'industrie des services maritimes traverse la crise la plus aiguë de ces 40 dernières années du fait du fort ralentissement de l'activité pétrolière offshore", a commenté le PDG de Bourbon, Jacques de Chateauvieux, dans un communiqué.

Comme les autres entreprises parapétrolières, Bourbon subit de plein fouet la pression des compagnies pétrolières, obligées de tailler dans leurs dépenses face à l'effondrement des cours du brut en raison d'un offre excédentaire. Malgré des mouvements de hoquets, et après un point bas sous les 30 dollars le baril en janvier 2016, les cours se sont redressés autour de 50 dollars depuis la conclusion à l'automne dernier d'un accord de limitation de la production par l'Opep et d'autres gros pays producteurs comme la Russie.

Même si les prix restent inférieurs de plus de moitié à leur niveau de mi-2014, leur raffermissement laisse entrevoir un léger regain d'activité, les majors étant dans la nécessité de maintenir leur niveau de production et de renouveler leurs réserves pour assurer leurs revenus futurs. "Des signaux positifs de relance des investissements (en) exploration-production sont maintenant perceptibles, en particulier dans l'onshore" (terrestre, ndlr), a indiqué Bourbon. "Une reprise progressive des travaux de maintien de production et de maintenance sur les champs existants se profile pour les prochains trimestres", a précisé le groupe.

Pour l'offshore, la reprise sera plus tardive: "fin 2017 et en 2018", a-t-il ajouté, disant vouloir poursuivre ses efforts de réduction des coûts dans ce contexte. Le dividende proposé au titre de 2016 est divisé par quatre à 25 centimes d'euros par action, payable en numéraire ou en actions.

Avec AFP

S. B. - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOURBON en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat