Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOURBON

GBB - FR0004548873 SRD PEA PEA-PME
4.565 € -3.69 % Temps réel Euronext Paris

Bourbon : Le rebond du Brent profite à plein à Bourbon

mercredi 26 septembre 2018 à 17h25
Bourbon transporte le personnel sur les plateformes pétrolières

(BFM Bourse) - Bourbon domine le palmarès du SRD depuis deux jours avec un bond de 13,69% hier suivi d'une hausse de plus de 7% ce mercredi. L'envolée du prix du pétrole fait miroiter une reprise de l'activité exploration & production des "majors" ce qui faciliterait le redressement financier de l'entreprise, lourdement endettée.

La fermeté de l'Opep, qui a décidé de ne pas augmenter ses quotas de production, fait le bonheur de l'ensemble des valeurs boursières exposées au pétrole, de Total à Bourbon. La santé de cette société qui propose des services spécialisés dépend étroitement de l'activité opérationnelle des compagnies pétrolières.

Un spécialiste des services maritimes directement exposé aux opérations des majors

Plus l'or noir est cher, comme aujourd'hui avec un baril de Brent à plus de 80 dollars (un niveau qui n'avait pas été atteint depuis 2014), plus les "majors" sont enclins à multiplier les projets en amont dans l'exploration et la production. Offrant des services allant du transport de personnel vers les plateformes à l'ancrage d'installations en mer en passant par la maintenance des champs pétroliers ou gaziers en milieu subaquatique, Bourbon dépend de ses grands donneurs d'ordre pour rentabiliser sa flotte de 500 navires et rémunérer 10.000 collaborateurs.

Le déclin de l'activité des dernières années a placé l'entreprise dans une situation tendue. Sa dette nette s'élevait à 1,365 milliard d'euros à l'issue du dernier exercice, à comparer à une capitalisation légèrement supérieure à 400 millions d'euros aujourd'hui. Mécaniquement, l'entreprise serait parmi les premières de son secteur à bénéficier d'un regain d'activité dans l'amont pétrolier.

Un répit momentané sur la dette grâce au "waiver" sur la dette

Certes, la firme, majoritairement détenue par Jaccar -holding du fondateur Jacques de Chateauvieux- a affiché le 6 septembre des comptes semestriels décevants. Son chiffre d'affaire s'est effrité de 17% en données organiques à 340 millions d'euros, davantage qu'attendu par les analystes, et sa perte nette est passée de 170 millions à 197 millions d'euros en un an. Mais depuis juillet, le bilan du groupe est relativement préservé par un "waiver", un renoncement momentané de ses crédit-bailleurs et créanciers à percevoir les échéances de la dette.

Ce sursis permet à Bourbon de se focaliser sur ses priorités opérationnelles tout en mettant en oeuvre les nécessaires mesures de réduction des coûts. En données ajustées, ceux-ci ont diminué de 8,3% au premier semestre, tandis que l'entreprise commence à stabiliser le nombre de navires désarmés en mettant en vente des navires jugés non stratégiques.

Bourbon se montre confiant sur un réaménagement de sa dette.

Dans ce contexte, Bourbon s'affirme "confiant" quant à sa capacité à réaménager sa dette avec ses créanciers et à trouver de nouveaux partenaires financiers. Signe fort de cette confiance : le groupe continue à présenter ses comptes semestriels sur le principe d'une continuité d'exploitation. L'optimisme semble partagé par les investisseurs : depuis cette publication, l'action a déjà rebondi de 25%.

Quentin Soubranne - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOURBON en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat