Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOEING COMPANY

BA - US0970231058 SRD PEA PEA-PME
- -

Boeing company : Le Dow Jones tire profit du rebond de Boeing

mercredi 23 octobre 2019 à 15h58
Le titre Boeing confirme son rebond après un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu

(BFM Bourse) - En raison du mode de calcul très particulier du Dow Jones, le vif rebond de Boeing mercredi permet à l'indice historique du marché américain de s'afficher en légère hausse, à rebours des autres indices comme le Nasdaq.

Après la chute de Boeing en Bourse vendredi et lundi (soit -6,79% puis -3,76% en clôture, avec un plus bas en intraday depuis août dernier), le titre a commencé à se redresser mardi et voit ce mercredi son rebond s'accélérer. Après une heure d'échanges à Wall Street, le titre gagnait 3,5% à 349,01 dollars, après avoir fait état de résultats trimestriels supérieurs aux anticipations des analystes en termes de revenus.

En raison du mode de calcul très particulier du Dow Jones, l'essor de Boeing permettait à l'indice historique du marché américain de s'afficher en légère hausse (+0,14%), comparé à un S&P 500 stable et une légère baisse du Nasdaq (-0,13%).

Avant l'ouverture, le groupe d'aéronautique et de défense a dévoilé un chiffre d'affaires de 19,98 milliards de dollars au titre du troisième trimestre, globalement en baisse de 21%, mais un peu supérieur à ce qu'attendaient, en moyenne, les analystes suivant la valeur. Un déclin avant tout lié à la chute des revenus de l'aviation civile, le nombre d'appareils livrés sur le trimestre étant tombé de 190 à 62 unités avec la crise du 737 MAX.

Cependant, la direction a réitéré son anticipation d'une reprise à la fin de l'année des vols commerciaux de l'appareil, cloué au sol après avoir fait l'objet de deux catastrophes en six mois. Boeing pense ensuite ré-augmenter les cadences de production du 737 MAX, successeur de son best-seller actuel le 737, de 42 jusqu'à 57 appareils par mois à la fin de l'année prochaine. "Notre plus haute priorité demeure le retour de l'appareil à l'état de vol en toute sécurité et nous enregistrons de solides progrès" sur ce plan, assure le directeur général Dennis Muilenburg, cité dans le communiqué du groupe américain. Boeing précise bien entendu que ce sont les autorités concernées qui délivreront le cas échéant l'autorisation de vol de l'appareil.

La détermination affichée semble rassurer le marché, en dépit des coûts qui s'accumulent, puisque le ralentissement forcé de la production devrait coûter 900 millions de dollars supplémentaires.

Et la hausse de Boeing contribue donc de façon disproportionnée à maintenir le Dow à flots.

En effet le titre Boeing se classe pratiquement dans le dernier tiers des entreprises figurant au sein du Dow Jones si on les range par la capitalisation totale. Mais l'indice américain, qui approche son 125e anniversaire, ne raisonne absolument pas sur ce critère : il est calculé tout simplement à partir de la moyenne des cours nominaux des 30 actions constituant l'échantillon, multiplié par un coefficient (actuellement d'environ 6,781). Or, le nominal du titre Boeing est particulièrement élevé, ce qui lui assure la première pondération de l'indice (8,53% du total, quand Pfizer ne compte que pour 0,92% du Dow Jones alors même que sa capitalisation est actuellement supérieure à 200 milliards de dollars soit deux rangs devant l'avionneur).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOEING COMPANY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.40 % vs -3.60 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat