Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOEING COMPANY

BA - US0970231058 SRD PEA PEA-PME
- -

Boeing company : Avec plus d'annulations que de nouvelles commandes en février, Boeing plonge en Bourse

mercredi 11 mars 2020 à 17h31

(BFM Bourse) - Atteint de plein fouet par la crise du coronavirus, à une époque où son portefeuille d'appareils est fragilisé par les incertitudes sur le 737 MAX, Boeing s'apprêterait à tirer la totalité d'une ligne de crédit de plus de 13 milliards de dollars, tout en gelant les embauches.

Au lendemain du premier anniversaire du crash du vol 302 d'Ethiopian Airlines, deuxième catastrophe impliquant le 737 MAX, Boeing se trouve en pleine tourmente, avec une chute de 11% de son cours de Bourse mercredi vers 11h00 à New York à 205,61 dollars. Soit un plus bas niveau depuis le 11 juillet 2017, alors que la crise liée au coronavirus dégarnit à vue d'oeil son carnet de commande, obligeant l'avionneur à des mesures radicales.

Le bilan commercial du mois de février s'est soldé, fait rarissime, par une réduction nette du nombre d'appareils en commande. Dans sa branche d'aviation civile, Boeing n'a en effet enregistré que 18 nouvelles commandes le mois dernier, alors qu'il a déploré 46 annulations. Air Canada notamment a retiré 11 appareils 737 MAX de sa commande en cours, ce qui laisse en principe à la compagnie canadienne une quinzaine de ces jets en commande. La date de remise en service éventuel de l'appareil, dont le système de commandes de vol est soupçonné d'avoir provoqué deux crashs, a été repoussée plusieurs fois et n'est plus attendue avant l'été désormais.

Les embauches gelées

Aux réticences des compagnies à signer ou re-signer pour un appareil désormais marqué dans l'esprit du public et dont l'homologation semble incertaine s'ajoutent désormais les conséquences de la crise du coronavirus, qui amène les transporteurs à annuler des milliers de vols et à réviser leurs projets d'investissements.

Selon Bloomberg, afin de faire face aux incertitudes sur son principal marché alors que les paiements qu'il reçoit à la livraison des appareils risques de s'amoindrir, le géant de Seattle s'apprête à lever 13,825 milliards de dollars, éventuellement dès cette semaine, en tirant l'intégralité d'une ligne de crédit contractée le mois dernier avec un pool de banques, "a titre de précaution face aux turbulences du marché", a indiqué une source proche à l'agence de presse.

Reuters de son côté rapporte que l'avionneur a gelé toutes les embauches, en dehors de certains postes critiques, et pourrait même envisager des licenciements si la crise se prolonge.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOEING COMPANY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.40 % vs -2.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat