Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BIC

BB - FR0000120966 SRD PEA PEA-PME
49.380 € -1.93 % Temps réel Euronext Paris

Bic : Pas de miracle pour Bic en fin d'année, le titre tombe en queue de peloton du SRD

mercredi 12 février 2020 à 11h50
BIC maintient son dividende inchangé à 3,45 euros par action

(BFM Bourse) - Le cours du fabriquant emblématique d'articles de papeterie, de briquets et de rasoirs jetables flanche de 8% mercredi matin au vu des résultats de l'exercice 2019. Face à des marchés très concurrentiels voire en déclin, le chiffre d'affaires s'est contracté de près de 2% et la marge d'exploitation a fondu... Et la direction n'exclut pas une nouvelle dégradation en 2020.

Après quatre années consécutives de baisse, le titre Bic semblait relever la tête avec une légère hausse depuis le 1er janvier. Mais c'était sans compter la dégradation des résultats annuels, ressortis dans la partie basse des objectifs, révisés en baisse en octobre par rapport à des attentes initiales qui étaient déjà apparues prudentes... Le tableau décidément morose composé par les comptes du groupe familial, contrôlé par les descendants de Marcel Bich, se traduit par une rechute du titre de 8,99% à 59,20 euros vers 11h20. Largement de quoi replonger le titre dans le rouge (-5%) depuis le début de l'année.

Le chiffre d'affaires annuel est ressorti à 1,949 milliard d'euros, ce qui apparaît presque stable par rapport à 2018, mais traduit en fait un déclin de 1,9% en base comparable, retraité de l'effet positif des changes et des variation de périmètre. À la suite de l'avertissement d'octobre, le groupe tablait sur une variation en comparable comprise entre -2% et 0%.

Les tendances défavorables à l'oeuvre sont bien connues. Dans les briquets notamment, le groupe subit d'une part le déclin des ventes de briquets de poche en lien avec la baisse du tabagisme dans les pays développés et les changements d'habitudes des fumeurs (passant pour partie au vapotage). De plus, le groupe français qui mise tout sur la qualité est soumis à la concurrence de nombreux modèles à bas coût, ne respectant pas les normes internationales de sécurité. Selon les tests de laboratoires accrédités indépendants, plus des trois quarts des modèles de briquets mis sur le marché européen sont non conformes (et provoquent des dizaines de milliers d'accidents graves pas an).

Malgré ses actions à l'encontre de certains Etats membres (dont la France et l'Allemagne) pour défaut de surveillance, Bic peine à faire valoir les avantages de ses produits, conçus et fabriqués selon les normes les plus strictes... Par exemple, ses briquets sont fabriqués dans une résine hautement technique et très résistante aux chocs, tout en contenant plus de gaz du fait de la minceur de leurs parois, et remplis exclusivement d’isobutane pur, ce qui garantit la stabilité de la flamme pendant toute la durée de vie du briquet. Si le segment des briquets utilitaires (pour la cuisine notamment) progresse, au final la branche fait grise mine avec un nombre d'unité en baisse de 100 millions à 1,5 milliard de briquets, et un chiffre d'affaires comparable en recul de 3,7% l'an dernier.

Déception aussi pour les articles de papeterie, en repli de 3,4% sur l'année, affectés par des ventes peu dynamiques à la rentrée scolaire en Amérique du Nord et par la baisse des ventes de Cello Pens, leader du marché indien d'instruments d'écritures racheté intégralement par Bic il y a quelques années.

Une amélioration est à relever s'agissant de la branche rasoirs, dont le chiffre d'affaires comparable a progressé de 3,2% l'an dernier, du jamais-vu depuis de nombreuses années, grâce notamment à une montée en gamme (davantage de multi-lames par exemple). Toutefois, la tendance au dernier trimestre a déçu (-1,6%).

Le résultat d'exploitation annuel sur base normalisée a diminué de 5,85% à 331,8 millions d'euros, de sorte que le taux de marge a continué à se dégrader à seulement 17%, contre 18,1% en 2018, 19,6% en 2017 et 20,6% en 2016... Le résultat net normalisé (part du groupe) a suivi la même tendance, à 246,7 millions d'euros (-7,87%).

"Dans un environnement de marché volatile et qui demeure complexe, nos résultats 2019 ont été plus faibles qu’initialement prévu", a souligné le directeur général Gonzalve Bich. Ce dernier met tout de même en avant le fait qu'en dépit de vents contraires dans les trois catégories de produits, l'entreprise a "gagné ou maintenu des parts de marché dans la plupart des zones géographiques et su saisir des opportunités de croissance sur des marchés prometteurs à travers des acquisitions ciblées en Afrique".

"La mise en œuvre de notre plan de transformation "BIC 2022 - Invent the Future", qui fera de Bic une entreprise plus efficace, plus agile et plus centrée sur le consommateur est en bonne voie", a assuré le dirigeant. "Je suis convaincu que ce plan, associé à notre solide modèle économique, permettra à Bic de générer de la croissance à long-terme et de créer de la valeur pour toutes nos parties-prenantes", a ajouté Gonzalve Bich.

À court terme, c'est-à-dire pour l'exercice en cours, les perspectives ne suggèrent toutefois pas d'amélioration : Bic prévoit une variation de son chiffre d'affaires comparable comprise entre -1% et +1% (avec une croissance plus importante au cours du second semestre) tandis que le taux de marge d'exploitation devrait se situer entre 16% et 18% du chiffre d'affaires. En effet, a stabilisation de la marge brute et l'amélioration de l'efficacité des dépenses promotionnelles seront "plus que neutralisées par les coûts liés à la mise en place de la nouvelle organisation et par l'impact des coûts plus élevés des plans de performance par rapport à 2019", prévient la firme.

Maigre consolation pour les actionnaires, le dividende devrait être maintenu à 3,45 euros par action (inchangé pour la quatrième année d'affilée), représentant 5,8% de rendement au cours actuel.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BIC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.20 % vs -1.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat