Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BIC

BB - FR0000120966 SRD PEA PEA-PME
65.950 € -0.08 % Temps réel Euronext Paris

Bic : Le titre Bic dévisse dans le sillage de "faibles" résultats trimestriels

jeudi 25 avril 2019 à 11h15
Premier trimestre faible pour Bic, dont l'action dévisse sur le SRD

(BFM Bourse) - Ventes en repli, marge d'exploitation et bénéfice net en berne: le fabricant de stylos, briquets et rasoirs jetables a livré des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, qu'il qualifie lui-même de "faibles". En réaction, le titre Bic signe l'une des pires performances de la matinée sur le SRD.

Vers 10h45, l'action Bic plonge de 8,4% à 76,1 euros, dans un volume d'échanges relativement nourri correspondant à 0,25% du tour de table. Ce lourd repli intervient après six séances consécutives de hausse qui avaient ramené le titre à son plus haut depuis fin février dernier. Depuis le début de l'année, Bic abandonne près de 15% de sa valeur, notamment sous l'effet de l'annonce en février d'une chute de 40% du bénéfice net du groupe en 2018, suivie du lancement d'un plan de transformation qui vise à à favoriser l'efficacité et l'innovation tout en améliorant sa distribution "omnicanal", à horizon 2022.

Chiffre d'affaires et marge d'exploitation en baisse

Bic a fait état jeudi matin d'un chiffre d'affaires, à base comparable, en baisse de 2%, à 415,4 millions d'euros au premier trimestre 2019. "Après un solide quatrième trimestre 2018 et dans un environnement de marché qui demeure difficile, nous avons débuté l’année avec des résultats faibles, affectés par la Papeterie en Inde et les Briquets aux Etats-Unis" a reconnu le directeur général Gonzalve Bich, cité dans le communiqué. Le bénéfice net trimestriel du groupe a de son côté reculé de 19% sur un an glissant, à 39,3 millions d'euros, en-deçà du consensus Factset qui tablait sur 43 millions d'euros, pour une marge d'exploitation "normalisée" de 13,1%, en recul de 3,6 points alors que le groupe vise une marge comprise entre 16,5% et 18% en 2019.

Gonzalve Bich s'est tout de même réjoui de la "dynamique retrouvée dans les rasoirs et du maintien ou de gains de parts de marché dans les trois divisions" - papeterie, briquets et donc rasoirs. "Alors que les vents contraires du premier trimestre devraient s'atténuer d'ici la fin de l'année, je suis confiant dans notre capacité à atteindre nos objectifs 2019, qui restent inchangés", a ajouté le dirigeant, petit-fils du fondateur Marcel Bich duquel le groupe tire son nom.

Malgré ce faible premier trimestre, Bic continue d'anticiper une "légère croissance" de son chiffre d'affaires, cette année, à base comparable. La firme mise également, à terme sur les effets d'un plan de transformation annoncé en février, mettant en particulier l'accent sur le numérique. Celui-ci semble d'ailleurs commencer à porter ses fruits puisque les ventes en ligne du groupe ont progressé de 27% sur les trois premiers mois de 2019.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BIC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.20 % vs +11.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat