Bourse > Bic > Bic : Pénalisé par la dépréciation de nombreuses devises
BICBIC BB - FR0000120966BB - FR0000120966
103.200 € -3.23 % Temps réel Euronext Paris
106.650 €Ouverture : -3.23 %Perf Ouverture : 106.800 €+ Haut : 103.200 €+ Bas :
106.650 €Clôture veille : 181 573Volume : +0.38 %Capi échangé : 4 904 M€Capi. :

Bic : Pénalisé par la dépréciation de nombreuses devises

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le groupe enregistre des ventes semestrielles de 1 827 millions d'euros, en repli de 0,5% mais en croissance organique de 4,7 %.

L'effet des parités sur le chiffre d'affaires des 6 premiers mois s'est élevé à -107 ME (contre -10 ME au 1er semestre 2013). Cela reflète la dépréciation de nombreuses devises face à l'euro sur la période. Parmi les devises les plus pénalisantes figurent le yen, le real, le rouble, le yuan et la livre turque.

L'activité a cependant été contrastée selon les catégories de produits - les ventilateurs, aspirateurs, appareils de cuisson électrique, le repassage et les articles culinaires étant les principaux moteurs de croissance - et les zones géographiques.

Le Groupe a confirmé au 1er semestre le retour à la croissance en France qu'il avait entamée au second semestre 2013. En Europe Occidentale, le marché a été globalement en croissance au 1er semestre, avec un certain ralentissement toutefois en fin de période.

Le Résultat Opérationnel d'Activité (ROPA) s'établit à 91 ME à fin juin 2014. Ce chiffre est en ligne avec les anticipations du groupe. Il inclut un effet devises négatif de 45 ME, qui reflète principalement la dépréciation du yen, du rouble, du real et du yuan face à l'euro.

Le Résultat d'Exploitation du 1er semestre s'élève à 73 ME. ' Le recul marqué par rapport aux 117 ME du 1er semestre 2013 est directement lié à celui du ROPA ' précise la direction.

Le Résultat net s'établit à 25 ME, et sa diminution de 27 ME s'explique intégralement par la baisse du Résultat Opérationnel d'Activité.

' La dépréciation importante de nombreuses devises face à l'euro a fortement pénalisé les résultats du Groupe. L'activité du Groupe a été partagée entre des marchés plutôt meilleurs qu'attendu, notamment en Europe et en Chine et une conjoncture beaucoup plus difficile que prévu en Russie et au Japon ' a déclaré Thierry de La Tour d'Artaise, Président-Directeur Général du Groupe SEB.

' Nous anticipons pour les mois à venir un contexte un peu plus favorable au Groupe en Russie et au Japon, ainsi qu'une accélération de la croissance en France et aux Etats-Unis. Dans ces circonstances, je suis confiant dans la capacité du Groupe à assurer en 2014 une croissance organique soutenue de ses ventes et une amélioration significative, supérieure à celle de 2013, de son Résultat Opérationnel d'Activité à parités constantes. '

' Les dernières semaines ont apporté une légère détente sur le front des devises qui devrait atténuer l'effet très pénalisant des parités sur les performances du Groupe au second semestre '.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...