Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BENETEAU

BEN - FR0000035164 SRD PEA PEA-PME
9.695 € +0.62 % Temps réel Euronext Paris

Beneteau : Les ventes annuelles de voiliers s'annoncent bonnes pour Bénéteau, qui grimpe en Bourse

vendredi 12 juillet 2019 à 11h48
Bénéteau bondit en Bourse après son point d'activité

(BFM Bourse) - Le leader mondial des voiliers de plaisance a vu la croissance de ses ventes ralentir au 3e trimestre de son exercice décalé mais le carnet de commandes de l’activité "Bateau" à date permet à Bénéteau de confirmer ses objectifs annuels, ce qui constitue en soi une bonne nouvelle pour les investisseurs.

Le titre Bénéteau domine le palmarès du SRD vendredi matin avec un bond de 7,95% à 10,33 euros vers 10h15, dans un volume d'échanges supérieur à l'accoutumée (plus de 0,2% du tour de table). Auparavant, l'action du leader mondial des voiliers de plaisance avait enchaîné cinq séances consécutives de baisse donc cette nette progression lui permet d'effacer ces pertes et de même grignoter 2,5% sur cinq jours.

Ce rebond intervient au lendemain du point d'activité trimestriel de Bénéteau. Après Bourse, jeudi, le groupe dirigé par Jérôme de Metz a fait part de ventes en croissance de 3,1% en données publiées, à 434 millions d'euros au troisième trimestre clos le 31 mai dernier de son exercice décalé. Au titre des neuf premiers mois de l'exercice 2018-2019, le chiffre d'affaires du numéro un mondial des voiliers de plaisance s'établit à 929,9 millions d'euros, en hausse de 5% en données publiées (+3,8% à change constant). Le communiqué du groupe indique également que, sur les trois premiers trimestres, "le chiffre d’affaires de la division Bateau s’élève à 758,1 millions d’euros, en progression de +4,9% (en données publiées) par rapport aux 9 premiers mois de l’exercice précédent et de +3,5% à taux de change constant", et précise que "les acquisitions de Seascape et Delphia ont généré 9,6 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnel".

Bonne dynamique sur le marché européen

À noter que la progression des ventes de Bénéteau a nettement ralenti sur les trois derniers mois (+3,1% en données publiées) par rapport au premier semestre (+6,7%).

La croissance du chiffre d'affaires de la division Bateau a principalement été soutenue par une bonne dynamique des ventes sur le marché européen, qui enregistre une croissance de son chiffre d'affaires de 12,3%, tandis qu'en Amérique du Nord et centrale, "après un premier semestre dynamique, les ventes ont ralenti au cours du troisième trimestre".

Plus important, le "carnet de commandes de l'activité Bateau à date" permet au groupe de confirmer ses perspectives de croissance annuelle, à savoir une progression de l'ordre de 4 à 6% des ventes en données publiées, "une croissance qui reste supérieure à celle du marché" précise Bénéteau. Le groupe anticipe par ailleurs une progression de son chiffre d'affaires global comprise entre 3 et 5% (entre 2 et 4% à taux de change constant), "avec un taux de résultat opérationnel courant sur chiffre d'affaires quasi stable en données publiées".

Un rattrapage boursier après un début d'année compliqué

Comment, alors que le point d'activité du groupe révèle un ralentissement de la croissance des ventes, le titre Bénéteau peut-il décoller ainsi vendredi matin ? Pour Emmanuel Parot, analyste en charge du dossier chez Gilbert Dupont, une partie de l'explication tient au fait que "le titre a largement contre-performé depuis le début de l'année (-9,5% depuis le 1er janvier, malgré le bond de ce début de matinée, NDLR), sa valorisation est au tapis avec des multiples historiquement faibles". "Si on regarde l'historique récent du groupe, sur les 2-3 dernières années, les points d'activité ont réservé de nombreuses surprises aux investisseurs, à la hausse comme à la baisse, et le marché "pricait" des chiffres plus négatifs que ceux qui ont été publiés" note le spécialiste de la valeur.

En ce sens, "le fait que Bénéteau n'annonce pas de mauvaise nouvelle est en soi une bonne nouvelle" et cela va inciter de nombreux gérants à s'intéresser de nouveau au dossier" selon Emmanuel Parot. Alors, certes, "la croissance des ventes décélère par rapport au premier semestre mais elle reste en ligne avec la guidance annuelle" et le fait que Bénéteau confirme cette dernière est "rassurant" pour l'analyste. Ce dernier souligne également qu'avec "l'arrivée du nouveau PDG (Jérôme de Metz, en remplacement d'Hervé Gastinel, NDLR), on peut espérer que certains sujets soient lancés pour avoir un meilleur opérationnel". Il évoque enfin "la fin des droits de douanes" sur plusieurs produits américains, dont les bateaux de plaisance, instaurés fin juin dernier par le Canada et l'UE en représailles au protectionnisme américain.

Un autre spécialiste du dossier apporte d'autres éléments, communiqués par Bénéteau lors d'une conférence téléphonique avec les analystes jeudi soir. Pour lui, le rebond du titre repose bel et bien sur la "confirmation des guidances annuelles" mais aussi sur "la poursuite des gains de parts de marché", "le premier succès commercial des nouveautés (le Monte-Carlo 52, qui remplace le Bénéteau MC 5, NDLR)" ou encore "la réduction prochaine des investissements jugés excessifs par le passé". "In fine, il n'y aura plus d’accroissement des charges fixes donc tout chiffre d'affaires additionnel se traduira par une amélioration des marges" pointe l'analyste.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BENETEAU en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.40 % vs +11.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat