Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BENETEAU

BEN - FR0000035164 SRD PEA PEA-PME
8.085 € +3.59 % Temps réel Euronext Paris

Beneteau : Les résultats annuels et les perspectives frustrent le marché, le titre plonge

mercredi 30 octobre 2019 à 17h10
Le titre Bénéteau corrige mercredi dans le sillage des comptes annuels du groupe

(BFM Bourse) - Bénéteau accuse le plus lourd repli de la cote parisienne mercredi dans le sillage de la publication des résultats annuels de son exercice 2018-2019 décalé, au cours duquel son bénéfice net a fondu de près de 20% et son résultat opérationnel courant de plus de 15% à changes constants.

Avis de gros temps pour Bénéteau, qui fait face à de forts vents contraires en Bourse mercredi à la suite de sa publication annuelle décevante. Le titre du leader mondial des voiliers de plaisance plonge de 16,6% à 8,29 euros, au plus bas depuis début septembre dernier et dans un volume d'échanges significatif correspondant à 1,2% du capital. Avec ce plongeon, les pertes du groupe atteignent désormais près de 30% depuis le début de l'année.

Le marché sanctionne les comptes annuels dévoilés par le constructeur de bateaux mercredi matin, pour le compte de son exercice 2018-2019 clos le 30 septembre. Ceux-ci font en effet état d'une chute de 19,3% du bénéfice net du groupe, à 49,5 millions d'euros et d'un repli du bénéfice opérationnel courant de 6,4% à 82 millions d'euros, "du fait de la hausse des amortissements et des provisions", selon le groupe. À taux de changes constants, ce résultat opérationnel courant, le recul de ce dernier atteint même 15,5% par rapport à l'exercice précédent. Le PDG du groupe Jérome de Metz, qui a succédé à Hervé Gastinel en juin dernier, a qualifié ces douze derniers mois d'"exercice de transition".

"Il manque une dizaine de millions d’euros (sur le ROC, par rapport au consensus à 92 millions d'euros, NDLR) par rapport à la guidance et à ce qu’on pouvait attendre, ce n'est pas négligeable" indique Emmanuel Parot, analyste en charge du dossier chez Gilbert Dupont. D'autant, ajoute-t-il, "qu'on n'observa pas d'inflexion particulière sur le marché des bateaux de plaisance".

Le chiffre d'affaires, en revanche, ressort en ligne avec les attentes, à 1,336 milliard d'euros, ce qui correspond à une hausse de 3,8% en données publiées et de 2,6% à changes constants. "La forte croissance de ces dernières années a conduit à une augmentation significative de nos investissements et une moindre efficacité opérationnelle qui se reflète dans nos résultats 2019", a expliqué Jérôme de Metz, cité dans le communiqué.

Par division, le chiffre d'affaires de l'activité Bateaux -qui pèse 85% de l'activité totale du groupe- a progressé de 4,6% (+3,2% à taux de change constants) à 1,14 milliard d'euros, porté par "le dynamisme des marchés des voiliers monocoques et multicoques et des moteurs hors-bord ainsi que par l'Europe (+5%) et l'Amérique du Nord (+4,8%)", les deux principaux marchés de Bénéteau. Les ventes de yachts à moteur de plus de 60 pieds sont en revanche en retrait, comme les autres zones géographiques. "On pouvait effectivement s'attendre à ce que les revenus du groupe dépassent légèrement les prévisions mais quelques unités n'ont pas été signées sur les grands bateaux" relève Emmanuel Parot.

À l'instar des résultats, les perspectives énoncées par le groupe ont également frustré les investisseurs, comme l'explique le spécialiste du dossier : "Un autre élément qui peut expliquer la violente chute du cours, même si cela avait été intégré dans le consensus, est que le ROC (hors filiale Monte Carlo Yachts) n'atteindra pas l'objectif de 8,5% que le groupe s'était fixé". De fait, Bénéteau juge que "les objectifs formulés pour 2020 semblent difficiles à atteindre dès cet exercice". Le groupe reste néanmoins "résolument confiant dans sa capacité à afficher un exercice 2019-2020 en progression en l’absence d'événements économiques majeurs".

À fin octobre 2019, "le carnet de commandes est en hausse" dans l'activité Bateaux par rapport à l'an passé et le groupe s'attend à une activité "en progression" pour l'Habitat de loisirs. "Le groupe est actuellement en pleine phase commerciale, Il faut attendre janvier - février pour avoir une bonne visibilité sur la guidance annuelle" précise Emmanuel Parot, selon qui Bénéteau "va être attendu sur sa capacité à redresser sa rentabilité opérationnelle". "Je pense qu'ils communiqueront sur une marge opérationnelle d'au moins 8,5%, voire 9%" avance-t-il également.

Les investisseurs attendent également avec impatience la présentation du prochain plan stratégique à horizon 4-5 ans, que dévoilera Jérôme de Metz le 29 avril prochain.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BENETEAU en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.60 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat