Bourse > Bci navigation > Bci navigation : Pourquoi geod est toujours en avance et va s'imposer en inde
BCI NAVIGATIONBCI NAVIGATION BNA - FR0000076192BNA - FR0000076192
0.000 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
0.000 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 0 M€Capi. :

Bci navigation : Pourquoi geod est toujours en avance et va s'imposer en inde

Pourquoi geod est toujours en avance et va s'imposer en indePourquoi geod est toujours en avance et va s'imposer en inde

(Tradingsat.com) - Après avoir dévoilé le semaine dernière ses grandes ambitions sur le marché indien de la mobilité, BCI Navigation explique à présent pourquoi sa technologie GEOD (Gestion Evoluée d'Objets Diversifiés) dispose d'un avantage compétitif dans ce pays.

« Le choix de l'Inde pour le déploiement initial de la technologie GEOD est la conséquence d'une étude approfondie de ce marché », souligne en préambule le spécialiste des solutions logicielles de localisation géographique et d'accès aux bases de données cartographiques.

Le groupe met une nouvelle fois en avant les atouts uniques de la technologie GEOD pour « mettre à la disposition quasi-immédiate des utilisateurs, et ce au niveau même d'applicatifs comme les systèmes de navigation, les mises à jour des bases de données (cartographiques ou autres) », « créer et intégrer facilement les informations dont l'utilisateur a réellement besoin pour lui permettre un guidage dit « porte-à-porte », et « densifier la base de données par la méthode coopérative du « crowd-sourcing » ».

Estimant qu'il faudra environ 50 ans à la cadence actuelle aux « sociétés en place » pour cartographier l'Inde au seul niveau comparable à celui des pays développés, BCI Navigation illustre par un exemple pourquoi les bases de données établies par ces sociétés sont « totalement inadaptées aux vrais besoins de la logistique, du développement général, etc ».

Le groupe évoque ainsi le cas d'une région en Inde en très forte croissance où les travaux en construction sont très nombreux mais, pour lesquels les matériaux sont livrés « essentiellement par des camions souvent conduits par des chauffeurs ne maîtrisant pas la langue locale », nombre d'entre eux se perdant ou se trompant de chantiers.

« La conséquence économique est un surcoût important » dont l'évaluation serait d'un ordre de grandeur de 1 à 3 milliard de dollars par an pour cette seule zone, souligne BCI Navigation.

Or, « GEOD va permettre, ce qui va être démontré in situ en janvier 2012, à chaque entreprise de gérer en temps réel si besoin, le point d'accès au chantier approprié, autorisant ainsi un guidage visuel pour le chauffeur jusqu'au point exact de livraison, y compris si celui-ci a changé au cours de la dernière heure ».

« Ce besoin […] connu de façon moins critique dans les pays développés sous le nom de « problème du dernier kilomètre » » constitue « pour GEOD […] un marché très rentable à lui tout seul (un besoin, un marché énorme, un coût d'usage assurant un gain immédiat à l'utilisateur) », affirme l'entreprise que dirige Bruno Coiffet.

A contrario de l'industrie actuelle des services de navigation « totalement orienté[e] vers les bases de données routières, ce qui est une restriction très forte du marché de la modélisation du monde et en constitue une part sans rentabilité à terme », « GEOD permet de réaliser une modélisation du monde globale aux applications presque illimitées dans les domaines d'activité économique les plus divers », conclut BCI.

Et le groupe de rappeler que « GEOD a toujours plus de 2 ans d'avance sur les meilleures technologies censées être du même ordre »…


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI