Bourse > Auplata > Auplata : "Nous sommes assez optimistes pour 2014"
AUPLATAAUPLATA ALAUP - FR0010397760 ALAUP - FR0010397760   SRD PEA PEA-PME
0.180 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
0.180 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 0.180 €+ Haut : 0.170 €+ Bas :
0.180 €Clôture veille : 236 448Volume : +0.38 %Capi échangé : 11 M€Capi. :

Auplata : "Nous sommes assez optimistes pour 2014"

AUPLATAAUPLATA

(Tradingsat.com) - Le gouvernement a annoncé fin février la création d’une nouvelle entreprise publique chargée d'explorer les sous-sols français et étrangers. Cette initiative a été saluée par les investisseurs, provoquant une envolée de 150% de l’action Auplata ! Jean-François Fourt, président du conseil d'administration du premier producteur d’or de Guyane française, revient sur ces annonces majeures…

Tradingsat.com : Comment la société Auplata a-t-elle réagi à la décision du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg de créer une Compagnie nationale des mines de France (CMF) ?

Jean-François Fourt : Nous sommes très favorables à cette annonce, qui montre que la France veut revaloriser son patrimoine minier. Depuis une quarantaine d’années, ce patrimoine est un peu tombé aux oubliettes, le Bureau des Recherches Géologiques et Minières (BRGM) organisme national, a découvert bon nombre de gisements métalliques à la surface de la planète. Ces gisements ont été repris par de grandes sociétés minières étrangères, qui ont gagné beaucoup d’argent sur des anciennes découvertes et propriétés françaises. La Mine n’était donc apparemment pas la priorité du gouvernement comme le fut à l’époque du Général de Gaulle, l’aérospatial et le secteur ferroviaire. Arnaud Montebourg réalise aujourd’hui que l’on a toujours un patrimoine minier. Il se trouve que sur le territoire français, la majeure partie de ce patrimoine inexploité se trouve en Guyane et que 80% des permis miniers et des propriétés minières de Guyane sont dans le giron d’Auplata et de ses filiales.

Tradingsat.com : La France va fédérer l'agence des participations de l'Etat et le BRGM qui vont investir beaucoup d’argent dans ce projet, sur une période de cinq à sept ans…

Jean-François Fourt : Le ministre Arnaud Montebourg a évoqué un montant à investir compris entre 200 et 400 millions d’euros. Auplata négocie actuellement des accords avec de grands opérateurs miniers mondiaux sur le territoire guyanais et sur l’ensemble de nos permis. Depuis un an et demi, on travaille sur le business model afin de rendre la société plus attractive vis-à-vis d’un grand acteur minier mondial. Ils ont accès au capital et sont plutôt aptes à réaliser des opérations de type « farm-out » (joint venture faisant intervenir une 3ème partie, en général un grand acteur minier, qui investit afin de valoriser un sujet minier, ndlr), très peu dilutives pour Auplata. Au final, cette compagnie minière française créée par l’Etat pourrait devenir un acteur mondial et aurait également l’opportunité de conclure un accord avec Auplata.

Tradingsat.com : Auplata souhaite lever 5 millions d’euros dans le cadre d’une augmentation de capital. Quel est l’objectif de cette opération ?

Jean-François Fourt : Auplata veut renforcer son capital pour être un partenaire de qualité vis-à-vis de grands acteurs miniers y compris la CMF. Nous souhaitons montrer que nous sommes capables de lever de l’argent pour conclure d’éventuels partenariats. Nous avons avancé dans la restructuration d’Auplata pour en faire une vraie société minière et nous avons obtenu une première autorisation de cyanuration dans la municipalité de Remire-Montjoly, en Guyane française, que nous allons mettre en œuvre dès 2014. Cela augmentera fortement notre productivité. D’autres dossiers sont en cours de négociations pour des unités de cyanuration sur site qui auront un impact significatif sur la production et la productivité vu que l’on sera capable d’extraire 85% de l’or contenu dans le minerai contrairement aux 15-20% que nous tirons aujourd’hui.

Tradingsat.com : Pouvez-vous rappeler en quoi consiste ce fameux procédé de cyanuration ?

Jean-François Fourt : C’est une technique qui a fait ces preuves depuis des décennies et qui est employée couramment par les plus grands opérateurs miniers dans le monde. Les aspects environnementaux sont parfaitement maîtrisés permettant d’extraire avec un rendement optimal l’or contenu dans le minerai et de limiter la pratique de méthodes polluantes en Guyane française. Le procédé de cyanuration créé aussi des emplois en industrialisant la mine… L’ouverture d’une unité pilote, 1ère du genre en Guyane française, devrait générer, toutes choses égales par ailleurs, une augmentation de 20% de notre production et une hausse de notre productivité avec un ratio beaucoup plus important. Nous mettons les bouchées doubles pour installer cette unité avant fin 2014.

Tradingsat.com : Les résultats annuels d’Auplata approchent à grands pas. A quoi faut-il s’attendre le 30 avril prochain ?

Jean-François Fourt : Auplata a beaucoup investi en 2013 pour augmenter sa productivité. Cela va donc se répercuter dans les comptes sur plusieurs années... Pour 2014, nous sommes assez optimistes. Par ailleurs, nous restons confiants sur l’avenir en général, notamment concernant le cours de l’or. Nous pensons que le métal jaune redeviendra une valeur d’investissement et de rendement…

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...