Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Areva Ci

CEI - FR0004275832 SRD PEA PEA-PME
11.740 $ +0.45 %

Areva ci : Les comptes d'areva n'inquiètent pas rené ricol

jeudi 20 mai 2010 à 11h52
Les comptes d'areva n'inquiètent pas rené ricol

PARIS (Reuters) - René Ricol, coprésident du comité d'audit d'Areva, déclare qu'il n'est pas inquiet concernant les comptes du spécialiste du nucléaire et qu'il souhaite ramener de la "sérénité" au sein du groupe.

Nommé fin avril, René Ricol a précisé lors d'une rencontre avec la presse organisée par l'association des journalistes économiques et financiers (Ajef) que le comité d'audit se réunirait pour la première fois vendredi.

"Je n'ai aucune inquiétude. Je suis là parce qu'il y a des rumeurs et que, si on laisse les rumeurs continuer, elles vont tuer l'industrie nucléaire", a-t-il dit.

"Je ne m'inquiète pas vraiment des comptes 2009. Je m'inquiète de ce qui va se passer sur le futur, c'est ça ce qui m'intéresse, les comptes au 30 juin 2010", a ajouté René Ricol.

"J'ai recensé absolument tous les éléments qui m'ont été transmis, plus certains qui ne m'avaient pas été transmis. Toutes les questions, je vais les poser. Et comme je l'ai déjà indiqué, ce qui est faux est faux et si des choses sont vraies, on fera les corrections et ce n'est pas dramatique (...)."

René Ricol, également chargé de superviser la mise en oeuvre du "grand emprunt", a également fait savoir qu'il ne recevait personne concernant ce dossier et qu'il n'acceptait "que des notes écrites". "C'est la mission que j'ai du président, clairement: c'est de remettre de la sérénité."

Des questions subsistent notamment au sujet des provisions enregistrées par Areva pour le chantier du réacteur EPR finlandais, qui subit un retard de trois ans. Ces provisions s'élève à 2,3 milliards d'euros, un niveau qualifié récemment de "confortable" par la présidente du groupe français, Anne Lauvergeon.

Areva et Siemens ont en outre engagé un arbitrage au sujet du prix auquel le groupe allemand va vendre au français les 34% qu'il détenait dans leur filiale commune de réacteurs nucléaires.

ÉVOLUTION DU CAPITAL

Après l'annonce de la sortie de Siemens d'Areva NP, début 2009, le français a maintenu en dette la valeur de la participation que le groupe allemand lui cédera et qui était évaluée à 2 milliards d'euros à fin 2007.

Le comité d'audit doit en outre examiner les comptes d'Areva alors que la société travaille à la mise en oeuvre de son projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros, qui devrait marquer l'entrée dans son capital d'actionnaires internationaux.

L'opération vise à assurer le financement d'un programme d'investissements de près de dix milliards d'euros d'ici à 2012. Des fonds souverains du Qatar et du Koweït, ainsi que le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries, sont pressentis pour participer à cet appel de fonds.

Les négociations autour de l'évolution du capital de l'entreprise se déroulent alors que François Roussely, ancien président d'EDF, doit prochainement rendre un rapport sur l'organisation de la filière nucléaire française.

Des rumeurs d'éviction d'Anne Lauvergeon ont par ailleurs circulé ces derniers mois. Nommée pour la première fois à la présidence du directoire d'Areva en juillet 2001, son mandat a été renouvelé en juillet 2006 et expire en juillet 2011.

Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur Areva Ci en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.10 % vs +11.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat