Bourse > Areva > Areva : Le CA d'Areva en hausse de 3,8% en 2013, les commandes baissent
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.272 € -2.91 % Temps réel Euronext Paris
4.360 €Ouverture : -2.02 %Perf Ouverture : 4.415 €+ Haut : 4.270 €+ Bas :
4.400 €Clôture veille : 38 719Volume : +0.01 %Capi échangé : 1 637 M€Capi. :

Areva : Le CA d'Areva en hausse de 3,8% en 2013, les commandes baissent

Le CA d'Areva en hausse de 3,8% en 2013, les commandes baissentLe CA d'Areva en hausse de 3,8% en 2013, les commandes baissent

PARIS (Reuters) - Areva a publié jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 3,8% au titre de 2013 et a souligné que son carnet de commandes, en baisse de 6,9%, n'intégrait pas encore d'importants contrats qui devraient être signés avec EDF cette année.

Les ventes annuelles du spécialiste public du nucléaire totalisent 9,3 milliards d'euros (+6,3% à données comparables), contre 9,8 milliards attendus par les analystes selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le carnet de commandes atteint 41,6 milliards au 31 décembre, contre 44,7 milliards un an plus tôt, mais n'intègre pas les accords signés en octobre avec EDF pour le projet de centrale nucléaire britannique de Hinkley Point.

De même, Areva souligne que ses négociations avec l'électricien public sur les conditions économiques d'un contrat de traitement-recyclage sur la période 2013-2017 se poursuivent.

Areva a enregistré l'an dernier une croissance organique de 7,1% dans ses activités nucléaires, contre 3% à 6% visés, avec une progression de 40,6% du pôle minier et un repli de 1,5% dans les réacteurs et services.

Le pôle énergies renouvelables (énergie solaire, bioénergie et stockage d'énergie), dont sont désormais exclues les activités dans l'éolien en mer en raison d'un projet de partenariat avec l'espagnol Gamesa, accuse toutefois une chute de 24,7% à données comparables.

Areva n'a pas mentionné dans son communiqué ses objectifs pour 2013, confirmés en octobre, qui incluaient un excédent brut d'exploitation (Ebitda) supérieur à 1,1 milliard d'euros et un flux de trésorerie opérationnel libre avant impôts à l'équilibre.

L'action du groupe, dont l'Etat français détient près de 87% du capital, a clôturé à 20,50 euros avant la publication du chiffre d'affaires. Elle progresse de 7,9% depuis le début de l'année après un bond de 48% en 2012.

Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...