Bourse > Areva > Areva : Le CA d'Areva en baisse de 14% sur 9 mois, objectifs confirmés
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143 AREVA - FR0011027143   SRD PEA PEA-PME
4.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
4.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 1 724 M€Capi. :

Areva : Le CA d'Areva en baisse de 14% sur 9 mois, objectifs confirmés

Le CA d'Areva en baisse de 14% sur 9 mois, objectifs confirmésLe CA d'Areva en baisse de 14% sur 9 mois, objectifs confirmés

PARIS (Reuters) - Areva a publié vendredi un chiffre d'affaires en forte baisse au titre des neuf premiers mois de 2014 et a prévenu que son cash-flow opérationnel libre avant impôts annuel, visé "proche de l'équilibre", restait dépendant du rythme de certains encaissements attendus avant la fin de l'année.

Le spécialiste public du nucléaire a en outre confirmé que sa marge d'excédent brut d'exploitation devrait atteindre environ 7% du chiffre d'affaires cette année et que ses ventes devraient accuser une baisse organique de 10%.

Pénalisé par une demande limitée de la part de ses clients électriciens, Areva a vu son chiffre d'affaires reculer de 12,9% en données comparables et de 14,3% en données publiées à fin septembre, à 5.558 millions d'euros.

Son carnet de commandes s'élevait toutefois à 46,1 milliards d'euros au 30 septembre, en hausse de 11,4% sur un an, et n'incluait pas l'intégralité d'un accord conclu avec EDF pour la fourniture des études et la fabrication du combustible pour les réacteurs nucléaires français de 2015 à 2021.

Menacé de voir ses notes de crédit basculer en catégorie spéculative, Areva a annoncé début octobre son intention de réduire ses investissements bruts de 200 millions d'euros à moins d'un milliard par an sur la période 2015-2016 et de céder au moins 450 millions d'euros d'actifs.

Peu après, l'agence de notation Standard & Poor's a confirmé les notes de crédit du groupe, décision assortie d'une perspective devenue "négative" pour la note à long terme contre "stable" précédemment.

Areva a en outre annoncé le 22 octobre qu'il confiait à son directeur général délégué Philippe Knoche les responsabilités qui étaient celles du président de son directoire Luc Oursel, indisponible pour raisons de santé.

A la demande de l'Etat, le groupe a prévu de modifier sa gouvernance d'ici la fin de l'année en optant pour un statut d'entreprise à conseil d'administration, avec un président et un directeur général.

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...