Bourse > Areva > Areva : Pas de neuf sur la recapitalisation avant septembre ?
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.455 € +0.52 % Temps réel Euronext Paris
4.432 €Ouverture : +0.52 %Perf Ouverture : 4.455 €+ Haut : 4.432 €+ Bas :
4.432 €Clôture veille : 2 240Volume : +0.00 %Capi échangé : 1 707 M€Capi. :

Areva : Pas de neuf sur la recapitalisation avant septembre ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - On savait déjà que les négociations devant mener à la reprise de la branche Réacteurs & services d'Areva (l'ex-Areva NP) par EDF n'ont pas respecté le calendrier initialement annoncé. C'est finalement le 31 juillet prochain, avec un mois de retard, que l'opération devrait être annoncée. Son montant pour EDF pourrait dépasser de 35% le montant évoqué au départ, selon le Figaro. Par ailleurs, la recapitalisation d'Areva, qui pourrait elle aussi dépasser les 2 milliard initialement envisagés, n'avancera probablement pas avant la rentrée.

En effet, indique le quotidien, les négociations menées sous le patronage de l'Etat, actionnaire très majoritaire des deux groupes, sont “difficiles”.

Certes, EDF, qui se présente comme un “architecte-ensemblier” du nucléaire, devrait obtenir satisfaction et récupérer la division centrale d'Areva, Réacteurs & services, ce qui devrait être rendu public le 31 juillet, selon le ministre de l'Economie et de l'Industrie, Emmanuel Macron.

En la matière, les choses avancent : “la négociation sur la valorisation de la société (au titre d'une offre indicative) aurait peu ou prou abouti, selon une source proche du dossier, autour de 2,7 milliards d'euros (contre 2 milliards initialement avancés par EDF)”, indique le Figaro.

Cela étant, cette cession ne sauvera pas Areva à elle seule. “Face aux besoins de financement de la société, celle-ci va faire des efforts, décidément drastiques”, indique le quotidien. Ce qui passerait, selon ses informations, par la “suppression” de l'activité minière de “l'organigramme du groupe dès 2016”, et par l'”allègement massif” des fonctions supports (finance, ressources humaines, communication, juridique...).

Sans l'ex-Areva NP ni les mines, Areva sera recentré sur le cycle du combustible nucléaire (enrichissement et retraitement, schématiquement). Le futur groupe dépendra donc en partie des négociations avec EDF qui semblent très compliquées pour ce qui est du retraitement des déchets, selon le Figaro : “au total, l'équation financière n'est donc pas encore aboutie”, affirme le quotidien, et la recapitalisation d'Areva pourrait elle aussi dépasser les 2 milliards d'euros initialement envisagés. Et il faudra probablement attendre le mois de septembre pour en savoir plus. A suivre.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI