Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ARCELORMITTAL

MT - LU1598757687 SRD PEA PEA-PME
10.310 € -0.67 %

Arcelormittal : Le géant de l'acier ArcelorMittal au plus bas depuis 2016 après un trimestre difficile

jeudi 9 mai 2019 à 09h23
Plus bas depuis 2016 pour le titre ArcelorMittal

(BFM Bourse) - Le groupe luxembourgeois, mais appartenant au CAC 40, a subi les effets du ralentissement économique en début d'année en Europe, de la baisse des prix de l'acier et de la hausse des matières premières. L'action ArcelorMittal chute de 4,5% jeudi matin.

Le titre ArcelorMittal -coté à Amsterdam, Paris, Luxembourg, Madrid et New York, et membre de l'échantillon du CAC 40- affiche la plus forte baisse de l'indice phare tricolore jeudi matin après un recul encore plus prononcé que prévu de ses résultats au premier trimestre. Entre janvier et mars, le groupe a subi une conjoncture difficile sur fond de ralentissement de l'activité économique, tandis que les mesures de sauvegarde prises par l'Europe n'ont pas totalement suffi face au dumping chinois. Le titre chutait de 4,45% à 16,98 euros vers 09h30. ArcelorMittal n'avait plus coté à moins de 17 euros depuis novembre 2016.

Le groupe né en 2006 du rachat du franco-hispano-belgo-luxembourgeois Arcelor par Mittal Steel en 2006 s'est trouvé à la peine au début d'année 2019. Son chiffre d'affaires a stagné à 19,188 milliards de dollars au premier trimestre. Surtout, sa rentabilité a été affectée par la baisse des prix de vente de l’acier face à une activité économique ralentie, par la surcapacité mondiale toujours d’actualité dans le secteur de l’acier mais également par la hausse du coût des matières premières en raison de l’évolution de l’offre disponible au Brésil. Ainsi, l'Ebitda a chuté de 2,512 milliards d'euros au trimestre correspondant de 2018 à seulement 1,652 milliard au premier trimestre. Une baisse de 34,2% (-15,3% comparé au dernier trimestre 2018), plus marquée encore que ne l'anticipaient, en moyenne, les analystes du secteur.

Quant au bénéfice net (part du groupe), il a chuté à 414 millions de dollars, contre 1,569 milliard un an auparavant.

Le président-directeur général, Lakshmi Mittal, a souligné qu'ArcelorMittal restait confronté à des niveaux élevés d’importations particulièrement en Europe, où "les mesures de sauvegarde introduites par la Commission Européenne n’ont pas encore été complètement effectives", a-t-il précisé. "Bien que nous soyons quelque peu encouragés par une tarification plus soutenue en Chine, ceci n’est pas reflété en Europe" où l'entreprise récemment décidé d'une baisse de trois millions de tonnes de sa production annuelle au sein de ses activités d’acier plat. "Il est primordial de restaurer des conditions équitables pour remédier à la concurrence déloyale, dont un tarif douanier afin de s’assurer que les importations en Europe soient soumises au même coût des taxes carbone que supportent les producteurs européens", a exhorté le dirigeant.

Dans cette conjoncture difficile, le numéro un mondial de l’exploitation sidérurgique et minière intégrée n'a d'autre alternative que de garder le cap sur ses initiatives internes pour améliorer sa performance à travers le plan "Action 2020". La priorité dans ce cadre consiste à générer des flux de trésorerie disponibles, au-delà de 2 milliards de dollars par an d'ici 2020, pour continuer à renforcer le bilan financier avec pour objectif de réduire l’endettement net à moins de 7 milliards de dollars (6 milliards hors IFRS 16).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ARCELORMITTAL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat