Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

APRIL

APR - FR0004037125 SRD PEA PEA-PME
22.000 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

April : Malgré la menace d'un redressement fiscal, le courtier April décolle en Bourse

lundi 24 décembre 2018 à 12h58
Faisant fi d'une menace de redressement fiscal, le titre April grimpe en Bourse

(BFM Bourse) - La société a reçu de l'administration fiscale française un projet de redressement fiscal de 69,8 millions d'euros, liés à l'activité de réassurance de sa filiale Axeria Re, implantée à Malte, pour les exercices 2007 à 2015.

Le titre de l'assureur spécialisé April progresse de 7,9% à 17 euros lundi vers 12h45, dans un volume d'échanges largement supérieur à l'accoutumée. Par rapport à son cours à l'ouverture, April s'adjuge même 11,5% puisque le titre reculait de plus de 3% à l'ouverture. Celui-ci progresse désormais de 15% depuis le 1er janvier.

Menacé d'un redressement fiscal de près de 70 millions d'euros

Le repli à l'ouverture s'explique par le fait que le courtier en assurances a annoncé lundi matin avant Bourse être sous la menace d'un redressement fiscal de l'administration fiscale française, d'un montant de 69,8 millions d'euros. Si la somme "n'est pas exigible à ce stade", elle est largement supérieure au bénéfice dégagé par la société lyonnaise en 2017, qui était de 39,6 millions (+97% sur un an).

Dans son communiqué, April conteste qu'il y ait matière à un redressement mais précise qu'il "prévoit d’enregistrer une provision d’un montant de 15 millions d'euros dans ses comptes clos à fin 2018". Des sources proches du groupe ont en outre indiqué à l'AFP que le dossier n'en est pas encore au stade du contentieux et qu'April entend mettre en oeuvre tous les recours à sa disposition pour faire valoir ses droits.

Une activité controversée à Malte

Les doutes du fisc français portent sur une interprétation de la "territorialité" de l'activité de réassurance du groupe, exercée par la filiale Axeria Re entre 2007 et 2015. L'administration fiscale s'interroge sur la "direction effective" de cette filiale. April conteste cette interprétation en indiquant que cette activité, basée à Malte, est supervisée par l'autorité locale chargée des services financiers et qu'elle est en conformité avec la réglementation européenne, précisant que ses "organes de direction et de gouvernance" sont situés à Malte. Le groupe qui conçoit, gère et distribue des solutions d’assurance ajoute également que les dirigeant d'Axeria Re -dont l'activité s'effectue "très majoritairement" avec d'autres entreprises du groupe- sont de nationalité maltaise.

April rassure les investisseurs en communiquant sur ses résultats

Le courtier en assurances profite de ce communiqué pour confirmer son objectif d'une progression de son résultat opérationnel courant qu'April attend -hors éléments exceptionnels comme un redressement fiscal- dans le haut d'une fourchette comprise entre 6 et 10% de son chiffre d'affaires pour l'exercice clos. Le groupe assure également que l'annonce du fisc français "n'est pas de nature à remettre en question les perspectives du groupe"

Par ailleurs, cette annonce serait "sans lien" avec la possible cession de ses parts par le fondateur de l'entreprise Bruno Rousset", évoquée depuis fin octobre, indique à l'AFP la source proche du dossier. Toujours selon cette dernière, "les potentiels repreneurs ont toutefois été informés" de la nouvelle situation.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur APRIL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat