Bourse > Apple > Apple : Le titre apple, sans steve jobs, peut-il rester au sommet ?
APPLEAPPLE AAPL - US0378331005AAPL - US0378331005
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Apple : Le titre apple, sans steve jobs, peut-il rester au sommet ?

Le titre apple, sans steve jobs, peut-il rester au sommet ?Le titre apple, sans steve jobs, peut-il rester au sommet ?

par Walter Brandimarte

NEW YORK (Reuters) - Après la démission de Steve Jobs de son poste de directeur général d'Apple, les investisseurs s'interrogent sur les capacités de l'action du groupe à superformer sur le long terme.

Si le titre Apple a reculé jeudi de seulement 0,65% en clôture du Nasdaq, nombre d'investisseurs estiment que la feuille de route d'Apple sur le moyen et le long terme est devenue floue car Steve Jobs incarnait la vision stratégique d'un groupe qui s'est lancé avec succès sur de nouveaux marchés avec l'iPod, l'iPad ou l'iPhone.

Sous la houlette de Steve Jobs, Apple est devenue la deuxième capitalisation boursière au monde avec une valorisation d'environ 350 milliards de dollars et talonne actuellement Exxon Mobil.

"A long terme, si la santé de Steve Jobs se détériore ou s'il se désengage davantage et ne mène plus la stratégie du groupe, nous allons probablement réduire notre position de moitié", prévient Channing Smith, co-directeur chez Capital Advisors à Tulsa, dans l'Oklahoma. "Les gens comme Jobs ne sont pas si fréquents", ajoute-il.

"L'impact de l'absence de Steve Jobs sera limité au moins pour les deux prochaines années car tous les produits qui sortiront durant cette période porteront son empreinte", juge en revanche James Meyer, chef des investissements chez Tower Bridge Advisors, basé à West Conshohocken, en Pennsylvanie.

Les investisseurs estiment que Steve Jobs continuera de guider Apple en devenant le président du conseil d'administration du groupe, mais ils redoutent surtout le jour où l'ex-patron d'Apple quittera définitivement la société.

"Sur le long terme, si l'on considère qu'il est une icône irremplaçable, (...) Tim Cook est-il l'homme de la situation? Nous ne le savons pas", s'interroge James Meyer.

"Nous voyons sous nos yeux une légende se diriger vers la sortie. Seul le temps permettra de dire si l'entreprise a conservé l'innovation et la créativité qu'il a mis en place", souligne Keith Wirtz, responsable des investissements chez Fifth Third Asset Management qui gère un portefeuille de 16,3 milliards de dollars.

Keith Wirtz, comme d'autres gérants de fonds ayant des actions Apple, s'interroge sur son engagement sur le titre. Il fait cependant le pari que la culture insufflée par Steve Jobs va continuer d'inspirer Apple, grâce à son nouveau rôle qui lui permettra de rester impliquer dans les projets majeurs du groupe à la pomme.

La plupart des analystes bancaires ont maintenu leur recommandation à l'achat pour le titre Apple, avec un objectif de cours compris entre 460 et 525 dollars sur les 12 à 18 prochains mois, mais soulignent le risque élevé de volatilité.

Avec Angela Moon et David Gaffen; Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI