Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

APPLE

AAPL - US0378331005 SRD PEA PEA-PME
- -

Apple : La firme à la pomme bien partie pour vivre sa pire séance boursière depuis 2014

jeudi 3 janvier 2019 à 17h07
Apple dégringole à l'ouverture de Wall Street

(BFM Bourse) - La révision à la baisse, mercredi, de ses précisions de résultats pour le 4e trimestre 2018 coûte cher à Apple. Le titre du géant de Cupertino abandonne 9% une heure après l'ouverture de la cotation à Wall Street. Sa pire séance depuis le 27 janvier 2014.

Le groupe dirigé par Tim Cook a reconnu mercredi avoir sous-estimé l'ampleur de la décélération de l'économie chinoise, deuxième plus gros marché pour l'iPhone juste après les Etats-Unis, et s'attend à des ventes trimestrielles jusqu'à 10% en dessous de sa prévision initiale. "Il s'agit de la première révision à la baisse des prévisions (d'Apple) en presque deux décennies", a observé Chris Low de FTN Financial.

À la suite de cet avertissement d'Apple, les analystes de Goldman Sachs ont notamment revu à la baisse leurs perspectives sur son cours de Bourse, affirmant que cette annonce "confirme" leur "point de vue négatif sur la demande en Chine".

Chute historique du titre

Conséquence immédiate de ce "profit warning" rarissime, le titre de la firme à la pomme recule de 9,1% à 143,6 dollars vers 16h30, soit une heure après l'ouverture de la Bourse de New York. Ce même titre se négociait, le 3 octobre dernier, à plus de 230 dollars. La dégringolade, depuis ce plus haut historique d'Apple en Bourse, représente désormais près de 40%.

À ce rythme, Apple va même connaître l'une des pires séances de son histoire à la Bourse de New York. Il faut d'ailleurs remonter au 27 janvier 2014, il y a près de 5 ans, pour trouver trace d'un plongeon similaire sur une séance pour la firme à la pomme. À l'époque, le géant de la tech californienne avait pourtant fait état de ventes d'iPhone record... mais en-deçà du consensus des analystes. La sanction avait, là aussi, été immédiate, le titre cédant 7,9% sur une séance (avant d'effacer cette lourde perte dans les deux semaines qui suivaient).

4e capitalisation boursière mondiale

Après avoir été la première entreprise privée américaine à franchir la barre des 1.000 milliards de valorisation boursière et avoir tutoyé brièvement les 1.100 milliards de dollars de capitalisation, Apple a perdu près de 40% de sa valeur depuis et vaut désormais moins que Microsoft, Amazon et Alphabet, la maison mère de Google. De fait, près de 420 milliards de dollars de capitalisation boursière se sont évaporées en l'espace de trois mois pour la firme à la pomme tandis que les autres géants de la tech accusent certes des replis sur la période mais plus limités.

C'est désormais Microsoft qui fait la course en tête, l'entreprise fondée par Bill Gates étant actuellement (vers 16h45) valorisée 753 milliards de dollars. Le groupe désormais dirigé par Satya Nadella est suivi d'Amazon (741 milliards de dollars) et d'Alphabet, la maison-mère de Google valant 722 milliards de dollars et éjectant ainsi Apple (680 milliards de dollars) du podium pour la première fois depuis plus de huit ans.

Le 26 mai 2010 en effet, la capitalisation boursière d'Apple dépassait pour la première fois celle de son concurrent Microsoft pour se placer sur la dernière marche du podium des plus grosses capitalisations boursières au monde (et 2e aux États-Unis) derrière ExxonMobil et PetroChina, deux géants pétroliers.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur APPLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.50 % vs +4.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat