Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

APPLE

AAPL - US0378331005 SRD PEA PEA-PME
- -

Apple : Le géant Apple rattrapé par le ralentissement de l'économie chinoise

jeudi 3 janvier 2019 à 10h01
Le déclin des ventes d'Apple en Chine entraîne un avertissement sur les ventes

(BFM Bourse) - Le groupe dirigé par Tim Cook reconnaît avoir sous-estimé l'ampleur de la décélération de l'économie en Chine, deuxième plus gros marché pour l'iPhone juste après les Etats-Unis, et s'attend à des ventes trimestrielles jusqu'à 10% en dessous de sa prévision initiale. L'action Apple devrait fortement en pâtir.

Après avoir clôturé mercredi pratiquement à l'équilibre (+0,11%), l'action Apple a chuté de près de 8% dans les échanges post-clôture, augurant d'une forte baisse à la réouverture du Nasdaq ce jeudi, la direction du groupe californien ayant abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre clos fin décembre.

A quelques semaines de la publication des comptes détaillés du premier trimestre de l'exercice (habituellement publié en février), Apple a reconnu après Bourse que son objectif de chiffre d'affaires ne serait pas atteint. Attendus initialement entre 89 et 93 milliards de dollars, les revenus de la période devraient se limiter à environ 84 milliards de dollars, un montant qui n'est pas seulement inférieur aux ambitions mais qui marquerait un repli de 4,9% par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Lequel correspondait, il est vrai, à un record historique pour la firme californienne.

Vers un nouveau record de bénéfice par action

Le groupe a aussi indiqué que la marge brute devrait s'élever à environ 38% des revenus, contre une fourchette de 38 à 38,5% visée. Cependant grâce à des recettes non opérationnelles (ce poste comprenant notamment le produit du placement de la trésorerie) plus importantes qu'attendu à 550 millions de dollars (au lieu de 300 millions) et à des dépenses opérationnelles cantonnées à 8,7 milliards de dollars, le bas de la fourchette visée, et à un taux d'imposition en ligne, le solde des résultats financiers devrait être "globalement en ligne avec nos indications", a précisé Apple. Le niveau de bénéfice par action (BPA) devrait ainsi atteindre un nouveau record historique, tandis que la trésorerie nette du groupe devrait atteindre 130 milliards de dollars à l'issue du trimestre.

C'est donc spécifiquement sur les ventes que le bât blesse. Lorsque le groupe avait communiqué ses estimations initiales pour le trimestre en question, la direction avait mis en avant différents facteurs susceptibles de peser sur sa croissance, à commencer par le calendrier de lancement des nouveaux modèles d'iPhone, moins favorable que l'an dernier, la hausse du billet vert qui devrait globalement réduire de 2% le montant des ventes, et des contraintes en approvisionnement de certains composants. Ces facteurs ont joué conformément à ce que le groupe anticipait, en revanche la faiblesse de l'économie dans certains pays émergents a eu un impact "significativement plus fort que ce que nous avions projeté", a déclaré Tim Cook dans une note aux investisseurs.

Tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis

"Nous avions anticipé des difficultés sur les principaux marchés émergents, mais nous n’avions pas prévu l’ampleur du ralentissement économique, en particulier dans la Chine élargie" [incluant Taiwan et Hong Kong]. En fait, la majeure partie de l'écart par rapport au chiffre d'affaires projeté est attribué à cette région, aussi bien sur le segment de l'iPhone que sur le Mac et l'iPad.

L’économie chinoise a commencé à ralentir au second semestre 2018. La croissance du PIB au troisième trimestre de septembre a été l'une des plus faible jamais enregistrée au cours des 25 dernières années. Et selon Apple la montée des tensions commerciales avec les États-Unis. a encore plus dégradé la conjoncture chinoise. "Alors que le climat d'incertitude croissante a pesé sur les marchés financiers, les effets ont également semblé toucher les consommateurs, la fréquentation vers nos boutiques et celles de nos partenaires en Chine diminuant au fil des trimestres". C'est d'ailleurs tout le marché des smartphones en Chine qui a subit une contraction particulièrement forte, à laquelle le groupe n'a pas échappé.

"Malgré ces défis, nous pensons que l'avenir de nos activités en Chine reste prometteur". En effet, le groupe a enregistré un nouveau record de chiffre d'affaires dans les services en Chine, tandis que son parc de périphériques installés demeure en croissance.

D'autres éléments pourraient également peser sur les ventes. Début 2018, face à une vive polémique, le groupe avait décidé de baisser le coût de remplacement des batteries, ce qui a pu inciter ses clients à prolonger la durée de vie de leur appareil en effectuant cette modification. Des tarifs de réparation qui sont d'ailleurs en forte hausse depuis le 1er janvier 2019. Par ailleurs, l'augmentation continue des prix des nouveaux iPhone depuis plusieurs années a pu décourager certains utilisateurs.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur APPLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.00 % vs +8.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat