Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AMAZON.COM

AMZN - US0231351067 SRD PEA PEA-PME
- -

Amazon.com : Jeff Bezos a vendu pour 3,4 milliards de dollars d'actions Amazon juste avant la crise

mercredi 25 mars 2020 à 16h19
Jeff Bezos a eu le nez creux

(BFM Bourse) - Le Wall Street Journal a examiné plus de 4.000 déclarations relatives à des ventes d'actions de la part de dirigeants de groupes cotés entre le 1er février et le 19 mars. Verdict: ils ont bien anticipé le krach et ont vendu pour un total de 9,2 milliards de dollars de titres de leurs propres sociétés, évitant des pertes potentielles d'un montant de près de 2 milliards d'euros.

C'est ce qui s'appelle avoir le nez creux. Ou connaître les bonnes personnes. Quelle qu'en soit la raison, une analyse réalisée par le Wall Street Journal révèle que les dirigeants des groupes cotés à la Bourse de New York ont vendu pour 9,2 milliards de dollars de titres de leurs propres sociétés entre début février et jeudi 19 mars. Ces ventes ont permis aux dirigeants d'éviter des pertes potentielles totalisant 1,9 milliard de dollars, selon l'analyse, l'indice boursier S&P 500 ayant chuté d'environ 30% sur la période.

Pour en arriver à cette conclusion, le journal a examiné plus de 4 000 dossiers réglementaires relatifs à des ventes d'actions. Les pertes évitées pour le vendeur sont calculées via la variation de la valeur de chaque action entre le moment où elle a été vendue et le 20 mars.

3% des actions de Bezos dans Amazon

De loin le plus gros vendeur, Jeff Bezos est responsable de plus du tiers de ces 9,1 milliards de dollars de ventes puisque le patron d'Amazon a cédé pour un total de 3,4 milliards de dollars d'actions du groupe qu'il a fondé au cours de la première semaine de février, peu avant le pic boursier. Cette opération lui a permis d'éviter des pertes "virtuelles" d'environ 317 millions de dollars s'il avait conservé ces titres jusqu'au 20 mars.

Les ventes ont représenté environ 3% des avoirs de Jeff Bezos dans Amazon, selon les derniers documents réglementaires possibles. En une semaine, l'homme le plus riche du monde a vendu presque autant d'actions qu'au cours des 12 mois précédents.

Nette augmentation des ventes d'actions

Le Wall Street Journal précise qu'il ne suggère en aucun cas que les dirigeants aient vendu des actions sur la base d'informations privilégiées. Le marché boursier a atteint un sommet historique en février et les dirigeants vendent régulièrement des actions en début d'année, notamment pour des raisons fiscales. Selon l'analyse des déclarations réglementaires et des données de S&P Global Market Intelligence, le volume et le montant de ces cessions représentent néanmoins une augmentation d'environ un tiers par rapport aux périodes comparables des deux années précédentes (environ 6,4 milliards de dollars de titres cédés sur la même période en 2019).

Outre Jeff Bezos, plus de 150 cadres et dirigeants ont vendu individuellement au moins un million de dollars d'actions en février et mars après n'avoir vendu aucune action au cours des 12 mois précédents, toujours selon l'analyse du WSJ.

De nombreux cadres de Wall Street ont suivi la tendance

Les cadres de Wall Street ont vendu pour des montants importants, notamment Laurence D. Fink, PDG de BlackRock, qui s'est délesté de 25 millions de dollars d'actions de sa société le 14 février, anticipant ainsi des pertes potentielles de plus de 9,3 millions de dollars. Le PDG d'IHS Markit Lance Uggla a pour sa part vendu 47 millions de dollars de ses actions le 19 février. Ces titres auraient perdu environ 49% de leur valeur (-19,2 millions de dollars) s'il les avaient conservés. Un porte-parole de BlackRock a toutefois déclaré que les actions ont été vendues selon un plan préétabli.

Ce porte-parole a également expliqué que les ventes de Laurence D. Fink ne représentaient qu'un faible pourcentage de ses avoirs et qu'il avait vendu pour 18 millions de dollars d'actions à peu près à la même époque l'année dernière. Les ventes représentaient environ 5% ou moins des avoirs de Laurence D. Fink, selon sa dernière déclaration.

On peut également citer Raymond McDaniel, le PDG de la société de notations Moody's, qui a vendu pour 10 millions de dollars de titres alors que sa moyenne mensuelle était de 3,3 millions de dollars en 2019. Il s'est ainsi épargné environ 2,7 millions de dollars de pertes sur papier.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AMAZON.COM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+303.10 % vs -12.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat