Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AMAZON.COM

AMZN - US0231351067 SRD PEA PEA-PME
- -

Amazon.com : Et si Amazon était scindé en deux pour éviter les lois anti-trust

mardi 18 septembre 2018 à 17h27
Amazon est dans le collimateur de Donald Trump

(BFM Bourse) - Le groupe de Jeff Bezos est dans le collimateur de Donald Trump. Une scission serait un moyen efficace d'échapper à la régulation anti-trust, selon un analyste de Citi.

Amazon va-t-il devoir se diviser pour mieux régner? Mark May, un analyste financier de Citi interrogé lundi par CNBC, recommande en tout cas au groupe Amazon de se scinder en deux entités dans les prochains mois pour éviter les lois anti-trust. Il y aurait alors d'un côté "Amazon retail" (pour le site d'e-commerce à destination du grand public) et de l'autre AWS (Amazon Web services), sa filiale dans les services (dont le cloud) destinés aux entreprises.

Au premier semestre 2018, AWS a généré 11,547 milliards de dollars de chiffre d'affaires (soit seulement 11% des revenus du groupe) mais enregistrait un résultat d'exploitation de 3,043 milliards de dollars (soit 62% de celui du groupe), d'après les derniers comptes publiés.

Selon l'analyste Mark May, qui recommande Amazon à l'achat, l'activité retail pourrait être valorisée environ 400 milliards de dollars et AWS vaudrait quant à elle autour de 600 milliards de dollars, ce qui se rapproche de la valorisation actuelle d'Amazon (961 milliards dollars au cours de clôture de lundi soir).

Bezos, un fervent opposant à Trump

Ce "split" aurait deux vertus: augmenter la valeur pour l'actionnaire en ayant deux sociétés spécialisées au lieu d'un seul mastodonte (ce qui a souvent la préférence des investisseurs), et surtout éviter le risque de régulation pour la deuxième capitalisation mondiale au monde derrière Apple. Fondé et dirigé par l'homme le plus riche du monde Jeff Bezos, dont la fortune est estimée à plus de 157 milliards de dollars par Bloomberg, Amazon obsède littéralement Donald Trump.

Il faut dire que Jeff Bezos compte parmi les plus fervents opposants au président américain et est propriétaire du Washington Post, qui n'a pas la réputation d'être tendre avec le locataire de la Maison-Blanche. Donald Trump attaque donc régulièrement Amazon et l'administration Trump pourrait préparer une mesure anti-trust qui viserait le géant américain. Pour se prémunir contre cela, Amazon pourrait donc se diviser lui-même en deux entités dans les prochains mois.

Lundi, Amazon a nettement corrigé de 3,16% en clôture à 1908,03$. Ce mardi, l'action progresse de 2,49% à 1955$ à 17h27. L'analyste de Citi réaffirme de son côté son objectif de cours de 2250 dollars. Le titre est en progression de plus de 66% depuis le début de l'année et il se paie 151 fois les bénéfices attendus pour 2018, soit plus de 6 fois le PER (ratio cours sur bénéfices) du S&P 500 estimé à 24.

Sébastien Duhamel - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AMAZON.COM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.00 % vs +8.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat