Bourse > Alstom > Alstom : Siemens et MHI relèvent leur offre en cash sur Alstom
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475 ALO - FR0010220475   SRD PEA PEA-PME
34.405 € -0.04 % Temps réel Euronext Paris
34.375 €Ouverture : +0.09 %Perf Ouverture : 34.590 €+ Haut : 34.175 €+ Bas :
34.420 €Clôture veille : 549 442Volume : +0.25 %Capi échangé : 7 632 M€Capi. :

Alstom : Siemens et MHI relèvent leur offre en cash sur Alstom

Siemens et MHI relèvent leur offre en cash sur AlstomSiemens et MHI relèvent leur offre en cash sur Alstom

PARIS (Reuters) - Siemens et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) ont annoncé vendredi avoir relevé de 1,2 milliard d'euros la partie en numéraire de leur offre sur la branche énergie d'Alstom, espérant ainsi l'emporter sur leur rival américain General Electric (GE), qui a lui-même revu la veille sa proposition.

Le chef de l'Etat, François Hollande, doit recevoir successivement dans l'après-midi les dirigeants de GE et du tandem germano-nippon, le conseil d'administration d'Alstom devant quant à lui se réunir d'ici lundi pour statuer sur les deux offres.

Dans le cadre de cette nouvelle offre, MHI prendrait une participation de 40% dans une entité unique regroupant les turbines à vapeur du français, les équipements pour les réseaux et l'activité hydroélectrique alors qu'il prévoyait auparavant de créer des coentreprises dans chacune de ces trois activités.

La composante de cash apportée par MHI augmenterait ainsi de 800 millions d'euros, comme indiqué la veille par Reuters, à 3,9 milliards, la valeur d'entreprise de ces actifs restant néanmoins au total identique par rapport à l'offre présentée le 16 juin.

Son partenaire Siemens relève de son côté de 400 millions d'euros la partie de cash de son offre de reprise de l'intégralité des turbines à gaz et des contrats de services associés d'Alstom, la portant ainsi à 4,3 milliards.

Cette offre valorise à 14,6 milliards les actifs énergie d'Alstom, précise Siemens-MHI dans un communiqué.

Siemens propose également de créer "immédiatement" avec Alstom une coentreprise dans le ferroviaire, qui regrouperait notamment les activités de signalisation des deux sociétés.

GE a proposé pour sa part jeudi de créer plusieurs coentreprises avec Alstom, ce qui l'a conduit à revoir à la baisse le montant de 16,9 milliards de dollars (12,4 milliards d'euros) qu'il prévoyait de verser en numéraire.

(Jean-Michel Bélot, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...