Bourse > Alstom > Alstom : Le bénéfice s'envole au premier semestre, l'action bondit
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475 ALO - FR0010220475   SRD PEA PEA-PME
34.040 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
34.375 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 7 551 M€Capi. :

Alstom : Le bénéfice s'envole au premier semestre, l'action bondit

AlstomAlstom

(Tradingsat.com) - Alstom grimpait mardi de plus de 3% parmi les plus fortes hausses du SBF 120 à la mi-journée (3,4% à 34,64 euros à 12 heures) après la publication de solides, résultats semestriels, marqués par un bond de 66% de son bénéfice net.

Le constructeur ferroviaire a réalisé au premier semestre 2017/2018 un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros, en croissance organique de 5%. Son résultat d'exploitation a progressé dans le même temps de 16% à 231 millions d'euros, soit une marge de 6,2%, contre 5,6% un an plus tôt.

Le résultat net (part du groupe) a atteint 213 millions d'euros, contre 128 millions d'euros au premier semestre 2016/2017. Un résultat "nettement supérieur à nos estimations et au consensus", notent les analystes d'Oddo BHF, qui tablaient sur un bénéfice net de 109 millions d'euros.

Le broker, qui maintient sa recommandation "Achat" et son objectif de cours de 44 euros sur Alstom, salue également la forte génération de trésorerie de l'entreprise. A 227 millions d`euros, le cash-flow libre est en effet "très supérieur aux attentes" du courtier (-61 millions d'euros).

Pour la suite, Alstom a confirmé ses objectifs pour 2020 : croissance organique de 5% par an et marge d'exploitation à 7% tirée par le volume, le mix produit et les impacts des actions d`excellence opérationnelle. Enfin, à partir de 2020, Alstom s`attend à une conversion d`environ 100 % du résultat net en cash-flow libre.

D'ici là, le rapprochement avec Siemens, qui devrait être effectif fin 2018, va focaliser l'attention des investisseurs. "A ce stade, les discussions avec les instances représentatives du personnel se poursuivent et les équipes de mise en oeuvre de la transaction sont opérationnelles," indique Henri Poupart-Lafarge.

Le fabricant du TGV a annoncé fin septembre une fusion avec les activités ferroviaires de l'allemand Siemens, qui donnera naissance au numéro deux mondial du matériel ferroviaire roulant, numéro un pour la signalisation, notamment capable de contrer la concurrence chinoise.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...