Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Sanford bernstein relève sa recommandation
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Sanford bernstein relève sa recommandation

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sanford Bernstein - qui était jusqu'à présent à 'performance en ligne' sur Alcatel-Lucent - est passé vendredi à une opinion 'surperformance' sur le titre, avec un objectif de deux euros faisant apparaître un potentiel de hausse de presque 70%.

Bernstein explique que d'un point de vue fondamental, sa perception sur la valeur n'a pas changé.

'Le groupe est structurellement déficitaire dans le sans fil et exposé à des segments qui ne sont pas rentables, voire qui génèrent des pertes, comme l'optique et le fixe, ce qui limite de manière drastique sa capacité à générer du cash', note l'analyste.

Parallèlement, l'intermédiaire juge exagérées les récentes inquiétudes évoquant un possible dépôt de bilan et souligne que les pertes accusées par le groupe ne signifient pas que sa valeur est nulle.

Il estime ainsi qu'Alcatel-Lucent est en mesure d'afficher un cash flow à l'équilibre (avant restructuration) en 2012.

Bernstein fait surtout valoir que, même en cas de faillite, la valeur de liquidation du groupe ressortirait au-delà de deux euros par titre.

Selon Bernstein, Alcatel-Lucent pourrait réussir à rassurer le marché sur sa situation de trésorerie au cours des trimestres à venir.

D'après l'intermédiaire, l'équipementier devrait se pencher sur le scénario d'un démantèlement. Constatant que le modèle du 'tout en un' à l'origine de la fusion en 2006 s'est soldé par un échec, l'analyste estime qu'Alcatel-Lucent devrait céder ses activités sans fil ('wireless') pour les intégrer dans un ensemble plus grand et se séparer de ses branches optique et télécommunications fixes.

Il ajoute que la division de services devrait parvenir sans peine à attirer des acquéreurs, et ce à un bon prix, tandis que l'activité IP - qu'il considère comme le 'joyau de la couronne' - peut aussi bien poursuivre ses activités en tant qu'entité indépendante que faire l'objet d'un rachat.

Au total, un démantèlement pourrait rapporter, d'après ses calculs, quelque 20 milliards de dollars, créant incontestablement de la valeur pour les actionnaires.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI