Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Nokia chute en Bourse après des résultats décevants
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Nokia chute en Bourse après des résultats décevants

Nokia chute en Bourse après des résultats décevantsNokia chute en Bourse après des résultats décevants

HELSINKI (Reuters) - Nokia plongeait jeudi en Bourse après avoir fait état de résultats du premier trimestre nettement inférieurs aux attentes du marché, entraînant dans son sillage le titre Alcatel-Lucent.

L'équipementier télécoms finlandais, qui a présenté il y a 15 jours une offre de rachat de son concurrent franco-américain, a précisé que le résultat opérationnel brut de sa division réseaux était revenu à 85 millions d'euros contre 216 millions il y a un an.

La marge d'exploitation est ressortie à 3,2%. Les analystes financiers interrogés par Reuters avaient tablé sur un bénéfice d'exploitation de 226 millions d'euros et sur une rentabilité de 8,7%.

Le chiffre d'affaires de cette division a augmenté de 15%, à 2,67 milliards d'euros, un chiffre légèrement supérieur au consensus, qui était de 2,59 milliards.

Pour la division réseaux, Nokia dit prévoir une marge opérationnelle comprise entre 8% et 11% pour l'ensemble de l'année 2015.

Le titre Nokia a perdu jusqu'à plus de 12% dans les premiers échanges à la Bourse d'Helsinki et cédait encore plus de 9% vers 10h30, la plus forte baisse de l'Eurofirst 300.

Le titre Alcatel-Lucent suivait le mouvement et chutait de plus de 8% à Paris, le plus net recul du CAC 40.

L'ancien numéro un mondial des téléphones portables, qui a cédé cette activité l'an dernier à Microsoft et se concentre désormais sur les réseaux et les brevets, a évoqué à la fois un recul des ventes de logiciels, des coûts plus élevés et des conditions difficiles en Europe et en Amérique latine pour expliquer ses résultats décevants.

"L'environnement est difficile actuellement en matière de dépenses d'investissement de capital et il y a une concurrence globalement un peu plus active", a déclaré le directeur général de Nokia, Rajeev Suri.

Ce dernier a défendu par ailleurs les termes du projet de fusion avec Alcatel-Lucent, minimisant ainsi l'opposition d'un actionnaire les ayant jugés inacceptables.

"Nous avons rencontré de nombreux actionnaires ces deux dernières semaines et leur retour est très fort, très positif", a dit Rajeev Suri. "Fondamentalement, c'est un bon accord qui est attractif à la fois sur un plan initial et sur le long terme".

Odey Asset Management, le deuxième actionnaire d'Alcatel-Lucent avec 5% des parts, a écrit dans une note à sa clientèle qu'il n'acceptait pas l'offre de Nokia, jugeant trop bas le montant de la transaction, de 15,6 milliards d'euros tout en actions, rapporte le Financial Times.

(Jussi Rosendahl; Benoit Van Overstraeten et Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI