Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Michel Combes s'explique sur le choix de Nokia
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Michel Combes s'explique sur le choix de Nokia

(Tradingsat.com) - Le PDG d'Alcatel-Lucent Michel Combes, qui a renoncé à partir avec un "gros chèque", s'est expliqué lundi sur le choix de Nokia, face aux craintes suscitées par le projet de rachat du groupe finlandais.

Dans une interview au journal L'Express, le patron de l'équipementier franco-américain a estimé que la taille et la solidité financière d'Alcatel ne permettaient pas au Groupe de "continuer seul", évoquant également la complexité d'une vente par appartement jugée plus attractive par certains analystes, ainsi que "le coût social d'une telle opération".

"La meilleure solution pour une fusion"

Après des discussions approfondies avec les pouvoirs publics sur les différentes options pour Alcatel en Europe mais aussi en Chine et en Corée, il se trouve que "Nokia s'est imposé comme la meilleure solution pour une fusion", a souligné le dirigeant, confiant dans l'attente du feu vert des différentes autorités de la concurrence. Au total, neuf juridictions dans le monde vont se pencher sur la transaction.

Quant à l'avenir de sa filiale de construction, de pose, et de maintenance des câbles sous-marins (ASN) à Calais, "toutes les options sont ouvertes", a déclaré Michel Combes. "Si nous envisagions au départ une introduction en bourse au second semestre de cette année, (...) nous pourrions aussi nous tourner vers un ou des investisseurs extérieurs". Concernant le site d'Eu dédié à la réalisation de transmetteurs par faisceau hertzien, "nous discutons avec plusieurs repreneurs potentiels".

Le titre à la peine

Très sollicité par les médias, Michel Combes a confié ce week-end au JDD qu'il renonçait à son indemnité de départ de 2,4 millions d'euros prévue dans le cas d'un rachat de l'entreprise. Toutefois, il s’est vu attribuer des "unités de performance", à savoir 1,3 million d'actions attribuées en 2013 et versées en mars 2016, juste avant la vente effective d’Alcatel à Nokia.

En bourse, le titre Alcatel-Lucent poursuit sa dégringolade. Lundi, peu après 15 heures, il cédait encore plus de 2% à 3,62 euros, signant sa quatrième séance de repli d'affilée. Depuis l'annonce du projet de fusion, le dossier a subi quelques dégradations de la part des brokers, dont certains ont récemment exprimé leurs doutes, notamment sur le montant des synergies estimées par les deux groupes.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...