Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Crédit suisse reste à 'sous-performance'
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Crédit suisse reste à 'sous-performance'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Suisse a renouvelé mercredi son opinion 'sous-performance' sur Alcatel-Lucent, avec un objectif de cours de 1,6 euro, à la suite d'une rencontre avec l'équipe de direction du groupe sur le salon Mobile World Congress de Barcelone.

D'après l'analyste, le président de la division sans fil et le directeur des relations avec les investisseurs lui ont vanté les mérites du positionnement du groupe dans la 4G.

Ce positionnement - notamment sur le segment du LTE où Alcatel-Lucent a d'ores et déjà remporté une vingtaine de contrats - s'avérera positif sur le long terme selon les deux dirigeants.

Crédit Suisse, de son côté, redoute un effet défavorable sur les marges.

Concernant le faible positionnement de l'équipementier sur le marché du WCDMA - à l'origine de pertes de parts de marché de l'aveu-même de l'équipe de management - il est d'autant plus préoccupant qu'il s'agit du créneau attirant le plus grand nombre d'investissements de la part des opérateurs, note l'intermédiaire.

Là encore, cette faiblesse devrait se montrer dommageable en termes de marges d'après Crédit Suisse.

Le bureau d'études explique la position d'infériorité du groupe par les investissements insuffisants consentis par Alcatel comme par Lucent dans le secteur, et qui se sont traduits par une perte de part de marché dans les infrastructures sans fil de 13% en 2006 à 9% en 2011.

Alcatel-Lucent explique qu'il essaie de compenser ce phénomène par des efforts accrus dans la technologie des 'petites cellules' (LiquidRadio), devant permettre aux opérateurs d'améliorer leurs capacités, poursuit l'analyste.

Le groupe fait état de 30 contrats déjà gagnés dans le domaine, que ce sot auprès de Verizon, China Mobile ou Telefonica.

S'il estime que les inquiétudes autour de la trésorerie du groupe sont moins vives après la cession de Genesys, Crédit Suisse considère comme 'difficile' la réalisation d'un objectif d'une marge de 3,9% en 2012 au vu des pressions qui s'exercent sur le chiffre d'affaires et des types de technologies retenus dans le cadre du saut vers la 4G.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI