Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ALCATEL-LUCENT

ALU - FR0000130007 SRD PEA PEA-PME
3.500 € 0.00 %

Alcatel-lucent : Alcatel-lucent négocie la vente de sa part de thales à dassault

mardi 18 novembre 2008 à 11h53
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Reuters) - Alcatel-Lucent, qui avait annoncé fin octobre son intention de vendre sa participation de 20,8% dans Thales, annonce être entré en négociations exclusives avec Dassault Aviation, pour environ 1,52 milliard d'euros.

La date limite des discussions, qui se feront sur la base d'un prix de 38 euros par action, a été fixée au 15 décembre 2008, ont indiqué Alcatel et Dassault Aviation dans un communiqué.

A la mi-octobre, l'avionneur avait lui aussi fait part de son intention d'étudier un tel rachat si le bloc de titres Thales détenus par Alcatel était mis en vente.

Le titre Thales, qui avait clôturé lundi sur un cours de 30,44 euros, accusant une baisse de 25,30% depuis le début de l'année, se traite à 30,00 euros mardi matin vers 11h45, en baisse de 1,45%.

Dans le même temps, Alcatel s'adjuge 2,97% à 1,87 euro, après avoir grimpé de plus de 7% en début de séance, alors que le CAC cède 1,9% au même moment.

Dassault Aviation, qui avait indiqué qu'il pourrait acquérir les 5% de Thales détenus par la holding de la famille Dassault (contrôlant 50,6% de Dassault Aviation) en cas de rachat de la part d'Alcatel, a précisé mardi qu'il déposerait auprès de l'Autorité des marchés financiers une demande de non-lieu à offre publique obligatoire.

Il ajoute avoir engagé des discussions avec l'Etat, principal actionnaire de Thales avec 27% du capital et qui y détient un droit de veto, en vue de "définir les termes de leur partenariat en tant qu'actionnaires de la société".

Alcatel avait acquis sa participation dans Thales - qui s'appelait encore Thomson-CSF - lors de sa privatisation en 1998. Sa participation, qui était montée à 25,3% en 1999 au prix de 36 euros par action, avait fait d'importants mouvements de yo-yo au fil du temps.

Thales, numéro un européen de l'électronique de défense avait été la cible des visées d'EADS, qui avait de façon informelle tenté un rapprochement, en 2004, sous la houlette de Philippe Camus. Ce dernier, qui était alors co-président d'EADS, est, depuis septembre, président d'Alcatel-Lucent.

Pascale Denis, avec la contribution de Tim Hepher, édité par Jacques Poznanski

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALCATEL-LUCENT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.50 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat