Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
106.800 € +0.32 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Boeing conteste le choix de northrop-eads sur les ravitailleurs

Boeing conteste le choix de northrop-eads sur les ravitailleurs

WASHINGTON (Reuters) - Boeing a annoncé lundi qu'il contestait officiellement la décision de l'US Air Force d'accorder un contrat d'avions ravitailleurs de 35 milliards de dollars à Northrop Grumman et à EADS.

Boeing a précisé avoir demandé au Government Accountability Office (GAO), l'organe d'investigation du Congrès, de réexaminer la décision du 29 février, qui a provoqué l'ire de certains parlementaires américains.

L'avionneur américain avait dit vendredi qu'il était très préoccupé par cette décision après que l'Air Force lui eut expliqué pourquoi il avait perdu le contrat.

Boeing proposait une version modifiée de son avion de ligne 767 mais l'Air Force a choisi un Airbus A330 modifié.

L'équipe Northrop/EADS doit fournir à l'armée de l'air américaine 179 tankers sur une période de 15 ans. L'Air Force compte remplacer plus de 500 avions ravitailleurs Boeing KC-135.

Un représentant républicain du Kansas, un Etat américain où Boeing a une grosse usine, a de son côté déclaré mardi qu'il élaborait un projet de loi pour réviser la politique de l'US Air Force en matière d'achats et bloquer le financement du contrat d'avions-ravitailleurs remporté par EADS et Northrop.

"Je suis en train d'élaborer un projet de loi", a ainsi expliqué Todd Tiahrt à la presse après une réunion avec des responsables de l'US Air Force concernant ce contrat.

"Si un pays reçoit des subventions contestées, nous ne voulons pas avoir des affaires avec ce pays", a-t-il notamment déclaré. L'Union européenne et les Etats-Unis s'accusent mutuellement devant l'Organisation mondiale du commerce de subventions indues à leurs champions respectifs de l'aéronautique, EADS et Boeing.

Le sénateur démocrate Patty Murray de l'Etat de Washington, où Boeing a ses principaux sites de production, avait jugé auparavant le choix de l'armée de l'air "à courte vue" au vu des risques pesant sur l'économie et la sécurité nationale. "J'espère que le GAO va procéder à un réexamen approfondi", a déclaré le sénateur.

Le titre Boeing a clôturé mardi en baisse de 1,32% à 73,40 dollars sur le Nyse.

Kevin Drawbaugh, version française Stanislas Dembinski Boeing a annoncé qu'il contestait officiellement la décision de l'US Air Force d'accorder un contrat d'avions ravitailleurs de 35 milliards de dollars à Northrop Grumman et à EADS. /Photo d'archives/REUTERS/Joshua Lott

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+279.60 % vs +10.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat