Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

La Fed s'autorise à laisser filer l'inflation au-delà de 2% et donne priorité à l'emploi

jeudi 27 août 2020 à 16h03
Le président de la Fed Jerome Powell

(BFM Bourse) - Au terme d'un examen approfondi, le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale a annoncé jeudi, à l'unanimité, une inflexion de ses objectifs de long terme en faisant du seuil de 2% d'inflation non pas une limite haute, mais un objectif moyen dans la durée.

La Réserve fédérale, la banque centrale des Etats-Unis, s'autorisera à l'avenir à laisser le taux d'inflation dépasser ponctuellement l'objectif de 2%, au bénéfice d'une plus grande souplesse en matière de soutien à l'emploi, en particulier des personnes à faibles revenus. Le président de l'institution, Jerome Powell, a dévoilé jeudi les grandes lignes d'une modification de sa politique monétaire lors d'un discours, très attendu des investisseurs et du gouvernement américain, à l'ouverture du 44e symposium annuel organisé par la Fed de Kansas City. Cet événement, organisé depuis 1982 dans la bourgade de Jackson Hole dans le Wyoming, se tient cette année par visioconférence en raison de la pandémie du coronavirus.

Jerome Powell a justifié cette évolution de la doctrine de la Fed par le fait que les risques à la baisse sur l'emploi et sur l'inflation s'étaient encore accrus récemment. Concrètement, la banque centrale vise désormais à susciter dans la durée une inflation de 2% en moyenne - indiquant qu'elle pourra en quelque sorte compenser des périodes d'inflation jugée trop faible par des phases de hausse des prix "modérément" supérieure à ce seuil, assujettissant son action avant tout au taux d'emploi.

À titre indicatif, depuis la crise financière mondiale de 2009, les indicateurs d'inflation préférés de la Fed, les dépenses de consommation personnelle (PCE) et les PCE de base (excluant les dépenses d’alimentation et d’énergie), ont atteint en moyenne 1,4% et 1,6% respectivement.

"Ce n'est pas une grosse surprise", juge ce jeudi sur BFM Business Aurélien Hotton, gérant senior chez Swiss Life Gestion Privée. "Ça signifie pour les marchés financiers qu'on va avoir une politique monétaire accommodante de manière durable".

Soutenir l'emploi sans faire flamber l'inflation

Par cette révision de l'objectif de long terme, la Réserve fédérale, selon son président, prend acte des bienfaits d'un marché du travail robuste, en particulier pour les catégories d'actifs à revenus faibles ou modérés, et du fait que le marché du travail peut être durablement soutenu sans provoquer pour autant d'augmentation indésirable de l'inflation.

Jerome Powell a par ailleurs rappelé à nouveau que la Fed se tenait prête à utiliser tous les outils à sa disposition pour soutenir l'économie.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat