Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Wall Street : Positif mais faiblit en fin de parcours

mardi 15 septembre 2020 à 23h09
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Wall Street affichait des scores très prometteurs à mi-séance: un bon +1% sur le S&P500, +1,5% sur le Nasdaq... de bon augure à la veille du communiqué final du FOMC de la FED et à 72H de la séance des '4 sorcières'.

Wall Street saluait en matinée la rumeur d'un compromis imminent au Congrès permettant l'adoption d'un nouveau 'Covid plan' porté à 1.500Mds$ par les républicains: Nancy Pelosi (porte-parole des démocrates) plaide pour un stimulus 'bien dimensionné' (les Démocrates souhaitaient qu'il atteigne 2.000Mds$), c'est à dire plus massif qu'en l'état.

Mais à une demi-heure de la clôture, le S&P500 revenait à zéro, le Dow Jones perdait 60Pts : un sursaut de dernière minute lui permet de finir à l'équilibre, le 'S&P' grappille +0,5%.
Le Nasdaq gagne +1,2%, mais globalement, les volumes traités étaient plus étoffés à la baisse... et cette hausse en trompe l'oeil repose une nouvelle fois sur quelques gros dossiers comme Tesla +7,2%, Moderna +5%, Netflix +4,1%, Qualcomm +2,8%, Facebook +2,4%, Microsoft +1,6%...

Côté repli, on retrouvait les bancaires (Citigroup -6,9%, Lincoln Nal -5%, JP Morgan -3,1%), les pétrolières (sauf Occidental avec +5%) et les 'croisièristes' avec des écarts de moyens de -5% (carnival chutait de -10%, Norwegian et Royal Carribean de -4,6%).

peu après la clôture, FEDEX dévoilait des résultats splendides et s'envolait de +6% en 'hors séance')

Difficile de justifier cette volatilité par l'aspect contradictoire des chiffres du jour, peu spectaculaires : l'indice d'activité manufacturière 'Empire State' de la Fed de New York s'inscrit en nette hausse ce mois-ci pour s'établir à +17, après +3,7 en août, et alors que le consensus n'anticipait pour sa part qu'un indice en légère hausse vers +6.

Mais c'est largement contrebalancé par une production industrielle décevante : elle ne progresse que de +0,4% au lieu de +1% attendu (après +3,5% en juillet)... et ce ralentissement est corroboré par le taux d'utilisation des capacités dans l'industrie américaine, ressorti en hausse de 0,3 point de pourcentage à 71,4%, soit moitié moins que ce que prévoyait le consensus (+0,6% à 71,7%).

Les dernières données américaines ne prêtent ni au triomphalisme, ni à la déprime : 'Dans ce contexte, M. Powell devrait tenir un discours très 'prudent' après ses annonces de Jackson Hole', estimait d'ailleurs Aurel BGC en début de semaine, jugeant que 'si la banque centrale doit adopter de nouvelles mesures, elle devrait attendre l'issue des élections'.

La FED admet volontiers qu'elle maintiendra les taux à zéro au moins jusqu'en 2024... et la question qui taraude Wall Street est depuis 6 mois : ne les rendra t'elle pas négatifs d'ici là ?



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -5.88 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat