Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Septembre, le pire mois pour la Bourse?

vendredi 31 août 2018 à 11h31
Le mois de septembre est généralement mauvais pour les investisseurs

(BFM Bourse) - La saisonnalité est un sujet majeur pour les stratégistes et les analystes techniques et chacun devrait s'y intéresser, mais avec prudence et un peu de recul bien sûr.

Pour les stratégistes et les analystes, la saisonnalité des marchés financiers est un sujet majeur. Comme pour tout ce qui concerne les marchés, et notamment l'analyse technique, même si cela fonctionne dans une majorité des cas, cela n'est pas fiable à 100% pour autant. Il faut en être conscient, mais c'est un élément que l'on doit intégrer, alors que le mois de septembre débute la semaine prochaine. Avec un peu de recul et de bon sens, bien entendu.

"Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en Bourse. Mais il y en a d'autres: juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février", expliquait avec humour en 1909, avant même le krach de 1929 donc, Mark Twain, le célèbre auteur de Tom Sawyer. Cette fameuse phrase n'est pourtant pas tout à fait exacte, puisque historiquement le mois le plus négatif pour les actions, sur le CAC 40 comme sur le Dow Jones (où l'on a plus d'historique), est le mois de septembre.

Depuis la création en 1896 de l'indice Dow Jones par Charles Dow, journaliste et analyste technique, et Edward Jones, le mois de septembre est en effet le pire mois de l'année, avec une baisse moyenne de 1,03% des marchés.

L'effet rentrée?

Aux Etats-Unis, l'année fiscale se termine le 30 septembre, encourageant les gérants de fonds à du "window dressing" (des habillages de portefeuille) avant la fin de l'année fiscale.

Septembre, c'est aussi pour beaucoup le retour des vacances et le début de l'automne, les températures qui baissent, avec un léger phénomène de dépression saisonnière qui s'appliqueraient aux êtres humains, comme à l'économie et aux marchés, tout simplement.

Saisonnalité plus large

Plus largement, la saisonnalité est ancrée dans les marchés, avec un autre adage encore plus célèbre: "Sell in may and go away". "Vendre en mai et partir", sachant que la meilleure période pour les actions est celle entre novembre voire décembre, jusqu'à début mai, tandis que la moins bonne est entre mai et octobre pour les actions...

Toutefois, prenons un peu de recul et relativisons. En effet, même si septembre est le mois le plus baissier sur les marchés américains et les marchés en général, il ne l'a été que dans 42% des cas sur le Dow Jones. D'ailleurs, l'année dernière, le Dow Jones a gagné 2,1% en septembre.

Mais étant donné la saisonnalité et une actualité de rentrée particulièrement chargée entre la guerre commerciale sino-américaine, les problèmes monétaires des émergents, la crise politique italienne ou encore le Brexit, il faudra suivre tout cela de près.

Sébastien Duhamel - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.30 % vs -4.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat