Bourse > Actualités > Interviews > Frédéric Rozier : "On s'attend à une correction significative du marché américain"

Frédéric Rozier : "On s'attend à une correction significative du marché américain"

Frédéric RozierFrédéric Rozier

(Tradingsat.com) - Alors que la Bourse de Paris semble faire du surplace autour des 5400 points, le traditionnel rally de fin d’année peine pour l’instant à se dessiner. Un potentiel existe toutefois sur les marchés européens, explique Frédéric Rozier, gérant de portefeuilles chez Mirabaud France.

Tradingsat.com : L’année 2017 se termine, quel est votre sentiment sur le marché parisien ?

Frédéric Rozier : Un petit rally de fin d’année peut encore se former, mais il ne pourra se faire sans les banques. A cet égard, la finalisation de l’accord de Bâle 3 sur les nouvelles règles de capital va dans le bon sens et bénéficie au secteur. Il faut cependant avoir à l’esprit qu’une partie de la cote va avoir du mal à monter du fait qu’une quinzaine de valeurs ont, soit atteint, soit sont proches de leurs sommets historiques. Par ailleurs, si les marchés européens ont sans doute encore un peu de marge de progression, la question est de savoir s’ils sont capables de monter si le marché américain plafonne ou se retourne.

Tradingsat.com : Quelle est votre perception du risque sur le marché américain ?

Frédéric Rozier : J’ai le sentiment que l’on arrive sur un sommet. La réforme fiscale de Trump a été votée, les résultats trimestriels des entreprises ont été bons, la dernière statistique du chômage est très positive… tous les voyants sont au vert, mais justement la question est aujourd’hui de trouver les nouveaux catalyseurs susceptibles de faire monter le marché davantage. Des rotations sectorielles s’observent depuis 10 jours, profitant notamment à des valeurs technologiques, mais dont la pondération est relativement plus faible. Par conséquent, je ne suis pas loin de penser que le S&P a touché son point haut autour de 2660 points aujourd’hui. En vérité, si nous sommes plutôt confiants pour la zone Euro, on anticipe une correction significative aux Etats-Unis, de l’ordre de 8 à 13%. La difficulté est de savoir quand elle va intervenir, entre le tout début de 2018 et le début du deuxième trimestre.

Tradingsat.com : Quel type de valeurs privilégiez-vous dans le contexte actuel ?

Frédéric Rozier : Nos portefeuilles comportent de plus en plus de valeurs dites « value », décotées, un choix dicté par la prudence et par le fait que les écarts entre grosses valeurs et les valeurs « value » atteignent aujourd’hui des niveaux historiquement élevés. Nous préférons aller sur ce type de valeurs européennes plutôt défensives au détriment des valeurs de croissance et des Etats-Unis. Par exemple, les banques peuvent être classées aujourd’hui dans la catégorie « value », au vu de la décote importante affichée par le secteur par rapport à la valeur comptable ou « book value ». Bien sûr, la sous-valorisation par rapport à la « book value » est normale et structurelle, mais il y a sans doute eu excès. Un rattrapage est donc possible. Par exemple, BNP Paribas pourrait retrouver un cours de 70 euros, soit un gain potentiel de 7 à 8%. Par ailleurs, nous croyons beaucoup à la thématique défensive du vieillissement de la population, qui concerne par exemple bien sûr la santé, les maisons de retraite, mais aussi l’hôtellerie, les croisiéristes…

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...