Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Sébastien Korchia : Guerre commerciale, crise en Europe... Pourquoi l'été risque d'être orageux en Bourse

vendredi 29 juin 2018 à 15h21
Sébastien Korchia

(BFM Bourse) - Depuis leurs sommets de mai, les marchés ont eu tendance à reculer. Entre les tensions politiques, les risques de guerre commerciale et la ralentissement des émergents, il est bien difficile de prévoir ce qui pourrait se passer cet été. Décryptage avec Sébastien Korchia, directeur au sein de l’équipe gestion actions chez UBS.

La guerre commerciale et l'incertitude engendrée par les menaces des Etats-Unis envers ses partenaires ont fait reculer les indices depuis leurs plus hauts du mois de mai. Pour autant, la baisse reste à ce stade mesurée. Le point avec Sébastien Korchia, directeur au sein de l’équipe gestion actions chez UBS La Maison de Gestion.

Tradingsat.com : Quelle lecture faites-vous des marchés financiers ?

Sébastien Korchia : Nous sommes à un moment important du cycle économique mondial, et en particulier du cycle économique américain. Entre les éléments positifs, comme le fort dynamisme économique des Etats-Unis, des taux d’intérêt toujours bas en Europe, et les éléments négatifs tels que la situation politique en Europe, les matières premières au plus haut, et le ralentissement des pays émergents, la lecture peut sembler difficile. Deux visions s’opposent. Il y a les investisseurs qui pensent que l’économie mondiale va continuer à croître à un niveau satisfaisant sans inflation exubérante et dopée par des progrès de productivité, et dans un environnement mondial de liquidités abondantes, même si celles-ci tendent légèrement à se réduire. A l’inverse, d’autres voient plutôt une désynchronisation économique mondiale voire une fin de cycle. L’économie américaine est à la frontière du surrégime, notamment en termes d’emploi alors qu’elle va progressivement bénéficier de conditions de taux d’intérêt moins favorables, le tout avec une politique commerciale de repli sur soi dont les effets sur la croissance seront forcément négatifs. En parallèle, la zone émergente montre à nouveau des signes de faiblesse et de sensibilité au dollar et aux matières premières, sans oublier le découplage des politiques monétaires dans le monde entre les Etats-Unis, l’Europe, et peut-être la Chine.

Tradingsat.com : Les marchés ont-ils atteint leur point haut ?

Sébastien Korchia : Une partie des investisseurs, ceux qui possèdent beaucoup de liquidités, restent dans une logique d’achat dans les creux dès que les marchés baissent. D’autres commencent au contraire à se dire que l’on est désormais sur une asymptote de la croissance économique, du cycle, et donc possiblement des marchés, et qu’il faut plutôt vendre les rebonds. Leur raisonnement sur les Etats-Unis est notamment de dire que les marges des entreprises américaines ont atteint un sommet, du fait de la hausse des salaires, de celle des taux d’intérêt donc des frais financiers, des matières premières et donc des coûts... Croire à ce pic de marge implique de croire à de moindres progressions des bénéfices des entreprises, et au fait que les marchés sont sur leur asymptote ou vont l’être. On retrouve les deux visions. Dès que les marchés baissent un peu trop, les «acheteurs de creux» sont là, et les marchés n’arrivent plus à monter, parce que les «vendeurs du rebond» s’interrogent sur le cycle économique.

Tradingsat.com : Quel est le camp qui a le plus de chance de l’emporter selon vous ?

Sébastien Korchia : Certains indicateurs ne trompent pas et sont plutôt fiables et pertinents dans le temps. L’aplatissement de la courbe des taux aux Etats-Unis est un élément dont il faut tenir compte. Contrairement à l’inversion de la courbe des taux, l’aplatissement n’est pas un signal d’entrée en récession, mais il est un élément d’attention majeur sur le fait que l’économie connaît une transformation, en tout cas dans l’esprit des investisseurs. Cela ne veut pas dire que l’on va entrer en récession mais que l’on va progresser de moins en moins vite. Le deuxième élément qui peut commencer à nous alerter est l’observation de points hauts et de reflux généralisé sur les cours des matières premières. On peut y voir le signe que la croissance mondiale est en train de se désynchroniser et les planètes de se désaligner. Enfin, troisième élément, les investisseurs commencent progressivement à délaisser les pures valeurs cycliques industrielles et semblent vouloir revenir sur des thématiques plus défensives, ou en tout cas moins sensible au cycle économique.

Tradingsat.com : Le tableau est-il vraiment inquiétant ?

Sébastien Korchia : Le tableau n’est absolument pas noir. Il y a de la croissance dans le monde, notamment aux Etats-Unis. Mon propos est simplement d’alerter sur un possible changement de rythme à défaut de tendance, parce que cela a des conséquences assez fortes en termes d’allocation actifs, de thématiques d’investissement à privilégier. Il faut être désormais plus prudent à l’égard de la zone émergente, mais surtout, dans la zone dollar, le cash, qui était presque devenu un poison, peut redevenir une alternative avec la remontée des taux aux Etats-Unis. Dans les portefeuilles, il peut être judicieux de commencer à réallouer les positions vers moins de valeurs exposées au cycle économique, moins de matières premières, et peut-être plus de croissance défensive. Attention par ailleurs au possible retour de la volatilité. Comme pour la météo, il y a fort à parier que le rally d’été a eu lieu au printemps, avec le risque que l’été boursier soit un peu plus orageux. Nous sommes un peu à la croisée des chemins, deux courants très forts sont en train de s’opposer. Personne ne va véritablement l’emporter dans les 6 prochains mois, mais la situation impose de modifier son mode de gestion en étant plus réactifs avec un portefeuille mieux équilibré sur des valeurs de croissance de qualité qui avaient été un peu délaissées.

Propos recueillis par François Berthon

Propos recueillis par - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +8.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat