Bourse > Actualités > Informations sociétés > Marché : Air France dévoilera les vols long-courriers de Joon au premier trimestre 2018

Marché : Air France dévoilera les vols long-courriers de Joon au premier trimestre 2018

Marché : Air France dévoilera les vols long-courriers de Joon au premier trimestre 2018Marché : Air France dévoilera les vols long-courriers de Joon au premier trimestre 2018

PARIS (Reuters) - Air France lèvera le voile sur sa nouvelle compagnie à coût réduit Joon le 25 septembre au Salon du Tourisme de Paris et ses nouveaux vols long-courriers dès le premier trimestre 2018, déclare le PDG du groupe aérien Jean-Marc Janaillac, dans une interview aux Echos à paraître mardi.

"Pour les nouveaux vols long-courriers, il faudra attendre le premier trimestre 2018. Nous n'avons pas encore entièrement arrêté le choix des nouvelles destinations long-courriers", dit-il.

Fin juillet, lors de la présentation de la compagnie, Air France avait évoqué des vols moyen-courriers cet automne et dès vols long-courriers à l'été 2018.

"L'objectif économique de Joon est de réduire les pertes des lignes moyen-courriers d'alimentation du hub de Roissy-CDG ainsi que le nombre de lignes long-courriers déficitaires et derelancer la croissance du long-courrier du groupe Air France", ajoute-t-il.

Air France, qui a obtenu mi-juillet l'indispensable feu vert de ses pilotes à la création de Joon, limitera sa flotte à 28 avions pour répondre aux craintes des syndicats de voir ce nouveau modèle social s'étendre dans le groupe.

Prié de dire s'il n'avait pas acheté la paix sociale en renonçant à certains efforts, Jean-Marc Janaillac répond qu'il fait preuve de pragmatisme.

"Nous avons tenu les objectifs annoncés en novembre dernier", dit-il. "Le lancement de Joon va nous permettre de générer un gain de productivité de 18% sur le long-courrier et de 15% sur le moyen-courrier. Nous n'avons certes pas fait exactement ce qui nous avions prévu, mais l'important est d'être parvenu à mettre en oeuvre notre projet, même si nous avons suivi d'autres voies pour y parvenir."

Les actionnaires d'Air France-KLM ont voté lundi à une écrasante majorité l'entrée de China Eastern Airlines et Delta Air Lines au capital du groupe européen, faisant franchir à ce dernier une étape stratégique majeure.

"Nous faisons d'une pierre deux coups, en renforçant notre situation financière: avec les 750 millions d'euros apportés par Delta et China Eastern, moins les 250 millions investis dans Virgin, cela nous laisse 500 millions d'euros pour poursuivre notre désendettement", poursuit Jean-Marc Janaillac.

Il souligne que si l'écart de coûts avec ses principaux concurrents demeurait, il ne s'accroissait et avait même commencé à diminué. Il ajoute qu'il attend du gouvernement des mesures pour lutter à armes égales avec les concurrents d'Air France car le transport aérien, dit-il, est plus taxé et supporte un niveau de cotisations patronales plus élevé que dans les pays voisins.

(Gilles Guillaume, édité par Elizabeth Pineau)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...