Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Les difficultés évoquées par Compass plombent Elior et Sodexo

mardi 26 novembre 2019 à 13h00
Compass flanche de 5% en Bourse, Elior suit

(BFM Bourse) - Compass, numéro 1 mondial de la restauration collective, a atteint le haut de la fourchette de ses objectifs pour l'exercice 2018-2019 mais reconnaît devoir prendre des mesures énergiques face à la détérioration de la conjoncture économique en Europe. Le groupe britannique va engager des charges de restructuration totalisant 300 millions de livres, ce qui pèse sur ses résultats. Le titre Compass flanche de plus de 5%, entraînant dans sa baisse ses concurrents tricolores.

Malgré un exercice dynamique, le britannique Compass reconnaît "ne pas être immunisé contre l'environnement macro". Le groupe britannique a subi au fil de l'exercice clos fin septembre une accentuation des pressions (déjà évoquées lors de ses précédents points d'activité) dans les secteurs tertiaire et industriels en Europe ce qui a affecté la rentabilité de ses activités dans la région et l'amène à "prendre de promptes mesures pour s'assurer que nous avons le modèle adéquatement dimensionné en termes d'emploi pour l'avenir". Cela pourrait se traduire par une réduction des effectifs d'environ 4.000 postes (sur 600.000 au total, soit 0,5%) selon un porte-parole du groupe cité par l'AFP.

Pour l'exercice 2019 (débuté en octobre 2018 et achevé fin septembre), le groupe a enregistré 24,88 milliards de livres de chiffre d'affaires, en hausse de 8,8%, correspondant à une croissance sous-jacente de 6,4% supérieure à la fourchette visée, initialement comprise entre +4 et +6% puis relevée au moins au niveau de 2018 (où la croissance avait atteint +5,5%), tirée par l'Amérique du Nord qui représente 60% des revenus totaux avec une progression de 7,7%.

En Europe, la croissance n'a été que de 4,1%, avec un ralentissement en deuxième moitié d'exercice. Malgré des gains de contrats (comme celui du Puy du Fou en France), le groupe a enregistré de moindres volumes d'activité côté entreprises (industrie et tertiaire). "La confiance des consommateurs continue de se détériorer et un certain nombre de clients clés, notamment dans le secteur manufacturier, l’automobile et les services financiers, ont réduit leurs effectifs au cours des derniers mois", constate Compass.

"Compte tenu de ces tendances, nous prenons des mesures rapides pour ajuster notre base de coûts", mesures touchant en grande majorité l'Europe et de façon plus limitée un certain nombre de pays dans le reste du monde. Il s'agit essentiellement de coupes dans les effectifs, même si les détails des restructurations ne sont pas encore finalisés, a expliqué à l'AFP un porte-parole. Les suppressions de postes pourraient être tempérées par des départs naturels ou des redéploiements, et porter sur 4.000 postes au total soit quelques centaines à l'échelle de la France ou du Royaume-Uni, selon ce représentant.

Ces mesures coûteront près de 300 millions de livres sterling sur deux ans, dont 190 millions d'ores et déjà dans les comptes de 2019. De plus, Compass a aussi enregistré une charge de 120 millions de livres correspondant à la dépréciation de la valeur de certains contrats, considérés désormais comme structurellement déficitaires compte tenu de la détérioration de la confiance tant des consommateurs que des entreprises. En contrepartie, le groupe estime qu'il réalisera des économies annuelles de l'ordre de 90 millions de livres.

Dans ce contexte, le résultat opérationnel de l'exercice écoulé accuse un repli de 5,4% à 1,6 milliard de livres, pour un bénéfice net part du groupe de 1,351 milliard de livres.

Pour 2020, le directeur général Dominic Blakemore évoque des perspectives "positives, même si nous restons prudents vis-à-vis de l'environnement macro-économique en Europe". "Le portefeuille de nouveaux contrats en Amérique du Nord est solide et le reste du monde se développe bien, même si nous constatons quelques hésitations les décisions des clients en Europe. Grâce à la diversité géographique et sectorielle du groupe, nous sommes néanmoins confiants sur la poursuite de notre progression. Dès lors, nous prévoyons une croissance organique autour du milieu de notre fourchette de 4 à 6%, tout en maintenant notre marge solide, en atténuant les pressions sur les volumes attendues grâce à nos mesures de réduction des coûts". Pour référence, hors charges exceptionnelles, le taux de marge opérationnelle en 2019 se serait maintenu à 7,4% du chiffre d'affaires.

Après cette publication, le titre Compass perdait 5,4% à 1.959 pence vers 12h10 (heure de Paris), son plus bas depuis plus d'un mois, tandis que la dégradation des tendances sur le marché de la restauration collective ainsi mise en exergue pénalisait aussi ses concurrents. Sodexo perdait ainsi 0,9% et Elior (de loin l'acteur le plus exposé à l'Europe, près de 80% de l'activité) lâchait 3,2%.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat