Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

La pression s'accroît sur Credit Suisse, visé par une enquête du fisc américain

mercredi 12 octobre 2022 à 11h55

(BFM Bourse) - Credit Suisse est une nouvelle fois dans le viseur des marchés. La banque helvète serait sous le coup d'une enquête aux Etats-Unis visant à déterminer si elle avait continué d'aider des clients à frauder le fisc, selon Bloomberg.

L'action de la banque Credit Suisse tangue à nouveau en Bourse mercredi à la suite d'une information de presse évoquant une enquête aux Etats-Unis visant à déterminer si la banque a continué d'aider des clients à échapper à l'impôt après l'accord de 2014.

En fin de matinée, l'action chutait 3,60% à 4,22 francs suisses, regagnant un peu de terrain après avoir perdu plus de 4% en début de séance ,à contre-tendance du SMI, l'indice de référence de la Bourse suisse, en hausse de 0,16%.

Bloomberg News a affirmé mardi soir que le département américain de la Justice avait lancé des investigations pour déterminer si la banque avait continué d'aider des clients à dissimuler des actifs au fisc, huit ans après un accord avec les autorités américaines.

Une nouvelle enquête de la justice américaine

L'enquête se concentre en particulier sur des clients aux Etats-Unis titulaires de passeports d'Amérique du Sud qui n'auraient pas déclaré aux autorités fiscales des centaines de millions de dollars, a précisé Bloomberg News, citant des sources proches du dossier sans les nommer.

En 2014, Credit Suisse avait conclu un accord avec les autorités américaines moyennant une amende de 2,6 milliards de dollars après avoir plaidé coupable d'avoir aidé des clients à préparer des déclarations tronquées pour échapper à l'impôt dans le cadre de larges enquêtes visant des banques suisses.

"Credit Suisse ne tolère pas l'évasion fiscale", a répondu une porte-parole de la banque à l'AFP, soulignant que le numéro deux du secteur bancaire helvétique a fortement renforcé les mesures pour identifier les personnes qui cherchent à dissimuler des actifs aux autorités fiscales depuis 2014. La politique de la banque consiste, dans ce cas, à fermer les comptes identifiés. "Credit Suisse coopère extensivement avec les autorités américaines", a-t-elle précisé.

Inquiétudes sur la santé financière de la banque

Ces révélations augmentent toutefois encore la pression sur Credit Suisse alors que les rumeurs fusent de toute part à l'approche d'une mise au point le 27 octobre sur les projets de son nouveau directeur général pour redresser la banque, secouée par des scandales à répétition.

Le titre a perdu plus de 67% sa valeur depuis la faillite en mars 2021 de la société financière britannique Greensill, qui avait marqué le début de ses déboires. Récemment, l'action a connu plusieurs séances chaotiques en Bourse.

Le 3 octobre, son cours avait touché un nouveau point bas historique à 3,158 francs suisses alors que les discussions s'étaient enflammées sur les réseaux sociaux, évoquant un "moment Lehman Brothers", en référence à la banque américaine dont la faillite avait été le déclencheur de la crise financière de 2008.

Les analystes avaient toutefois rapidement balayé ces rumeurs de faillite, mettant en avant les solides fonds propres de la banque.

(Avec AFP)

S. S. - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
Portefeuille Trading
+316.20 % vs +34.85 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour