Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Cogelec : Le roi du pass Vigik en France réalise de bons débuts boursiers

lundi 18 juin 2018 à 16h30
Cogelec

(BFM Bourse) - Cogelec effectue lundi de premiers pas réussis à la Bourse de Paris. Le groupe promet d'accélérer son développement à l'international.

L’action du leader français sur le marché du contrôle d’accès Vigik gagnait près de 2% dans l’après-midi pour ce qui était son premier jour de cotation sur le marché Euronext. Une performance à contre-courant d’un marché en baisse, ce qui tend à confirmer l’intérêt des investisseurs pour l’entreprise.

Le spécialiste des interphones sans fil et des systèmes de contrôle d’accès a en effet réussi son introduction en Bourse en levant 38,7 millions d’euros pendant la période de souscriptions (du 29 mai au 12 juin) avec une demande globale de 5 476 276 actions, ce qui a représenté un taux de sursouscription de 1,8 fois.

Ces nouveaux moyens financiers vont permettre en priorité à la société d’accélérer ses investissements à l’international. Le groupe veut y développer sa part de marché en interphonie GSM dans les logements collectifs avec le lancement et le développement de filiales européennes. Ils serviront aussi à financer la commercialisation de "Kibolt", une nouvelle clé universelle sur le marché du contrôle d’accès résidentiel.

40% des centrales Vigik de France

Créé en 2000 en Vendée, Cogelec est depuis 2003 le leader français sur le marché du contrôle d'accès Vigik avec plus de 40% des centrales Vigik commercialisées dans le pays.

Très connu du grand public, développé à la fin des années 1990 par La Poste, le système Vigik permet à différents prestataires (La Poste évidemment, mais aussi Enedis, GRDF, Orange…) d’entrer dans les parties communes des immeubles équipés.

Le groupe commercialise par ailleurs depuis 2007 et déploie au niveau national depuis 2009 sa solution Intratone. Celle-ci permet aux résidents d'un immeuble de répondre à leur interphone directement via leur smartphone ou leur tablette. Ce système d'interphonie sans fil est vendue aux syndics, aux promoteurs ou aux bailleurs avec des formules d'abonnement GSM préalablement négociées avec les principaux opérateurs de téléphonie mobile.

"En l’espace d’à peine une dizaine d’année, le groupe s’est imposé grâce à une véritable offre de rupture, tant au plan technologique qu’au niveau du modèle économique", soulignent les analystes de Midcap Partners.

Tripler le chiffre d’affaires

La particularité et la force de Cogelec résident dans son modèle de prescription directe, c’est-à-dire la relation directe avec les bailleurs sociaux et les syndics de copropriété. Une stratégie à laquelle 19 commerciaux itinérants et 19 commerciaux sédentaires étaient dédiés en France au 1er février 2018.

Entre 2015 et 2017, le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 17 % pour atteindre 30,6 millions d’euros. Une performance qui s’appuie sur la vente de services (abonnements), la montée en puissance du parc d’abonnés (+ 21,4 % entre 2016 et 2017) et un taux de résiliation inférieur à 0,25 % du nombre de logements en 2017.

Dans le cadre de son plan stratégique sur la période 2018-2021, Cogelec vise à tripler son chiffre d’affaires à horizon 2021 à 90 millions d’euros, hors croissance externe significative.

F. B. - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.60 % vs -3.81 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat