Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Après avoir popularisé l'analyse du code génétique, 23andMe va entrer en Bourse

jeudi 4 février 2021 à 15h29
23andMe vise la Bourse

(BFM Bourse) - Dès 2007, la firme californienne a été l'une des premières à proposer aux particuliers de tester leur ADN, en vue de déceler certaines prédispositions génétiques et d'identifier l'origine de ses ancêtres.

"Découvez votre histoire personnelle, d'une toute nouvelle façon". Un simple kit adressé par la poste, un prélèvement de salive sur un coton tige qu'on place dans un tube à essai à renvoyer à la société, et quelques jours plus tard, vous n'avez plus qu'à prendre connaissance de votre profil génétique détaillé. Le tout disponible dès 99 dollars (pour l'offre d'entrée de gamme). C'est la promesse -non exempte de polémiques- de 23andMe, la société californienne dirigée par Anne Wojcicki

Ambition de mettre les tests génétiques directement aux mains du grand public, la firme envisage désormais d'entrer en Bourse, par le biais d'une transaction opérée par une SPAC (une coquille vide déjà cotée) mise sur pied par Virgin Group, la société de Richard Branson. Au terme de la fusion avec VG Acquisition, 23andMe serait valorisée près de 3,5 milliards de dollars, et bénéficierait de près d'un milliard de liquidités en vue d'accélérer son développement.

Soutenue à l'origine par Google, 23andMe (le nom fait référence aux 23 paires de chromosomes du génome humain) a levé près de 900 millions d'euros depuis sa fondation en 2006, dont 85 millions en décembre 2020 lors d'un sixième tour de financement.

Une pratique interdite en France

L'objectif de 23andMe est de mettre l'analyse génétique à la portée des particuliers en leur offrant d'en apprendre davantage sur leur lignage, leurs éventuelles prédispositions à certaines pathologies, le cas échéant découvrir des cousins ignorés ou d'autres caractéristiques génétiques plus triviales. En France, l'utilisation de ce type de test par des particuliers est considéré comme un usage récréatif... ce qui rend ses utilisateurs passible d'une amende (solliciter l'examen de ses caractéristiques génétiques en dehors des conditions prévues par la loi est puni de 3.750 euros d'amende).

Ces dernières années, 23andMe s'est efforcé d'accentuer le volet scientifique et médical (les clients peuvent choisir d'ajouter leurs données anonymisées à une vaste base de données, permettant aux chercheurs de mettre en évidence des corrélations entre telle maladie et telle caractéristique génétique). Par exemple, l'étude du génome de plus de 750.000 personnes a contribué à mettre en évidence une plus ou moins grande vulnérabilité face au coronavirus en fonction du groupe sanguin (si vous êtes du groupe O, il semble que vous soyez entre 9 et 18% moins susceptible d'être infecté).

La fusion avec la SPAC VG Acquisition, qui verra de facto 23andMe cotée sans avoir réalisé d'IPO, devrait aboutir au deuxième trimestre. Le nouveau groupe sera coté non pas au Nasdaq mais au New York Stock Exchange, sous le code mnémonique "ME".

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+321.00 % vs +16.05 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat