Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Alexandre Baradez : Une remontée modérée des taux rendrait-elle plutôt service aux banques centrales ?

mardi 2 mars 2021 à 15h15
Alexandre Baradez

Alexandre Baradez Responsable des analyses marchés pour le groupe IG

Diplômé de l'ESCE en 2003, il a d'abord évolué plusieurs années chez BNP Paribas, puis au sein de la Banque Robeco. En 2009, Alexandre Baradez entre chez Saxo Banque en tant que "sales trader". Son expérience des marchés financiers et plus particulièrement des devises l'amène rapidement à …

(BFM Bourse) - Le sujet principal sur les marchés depuis quelques jours est la remontée des taux qui s’est récemment accélérée, sur fond d’amélioration du sentiment économique et des anticipations d’inflation.

Aux Etats-Unis, on observe depuis quelques semaines un redressement de l’indice de surprise économique - ce qui signifie que les données économiques réelles ressortent plus souvent au-dessus du consensus. Ce qui n’était pas le cas au cours du second semestre 2020 où cet indice s'était affaissé (sans pour autant affecter l'humeur des marchés américains toujours largement rassurés par la puissance de la politique monétaire). Donc la question se pose naturellement: si les marchés actions progressaient malgré des chiffres inférieurs aux attentes, peuvent-ils baisser lorsque le chiffres économiques ressortent meilleurs qu’attendus ? La volatilité des derniers jours semble apporter la réponse...

La progression des anticipations d’inflation à moyen terme a également joué un rôle sur le comportement des taux. Aux Etats-Unis les anticipations d’inflation ont atteint plus de 2,4% en février, dépassant même les niveaux pré-Covid19 pour s’afficher au plus haut depuis 2018. Cette amélioration du sentiment économique et d’inflation s’est également traduite par une accélération de la pentification de la courbe des taux américains, l’écart entre les taux à deux et dix ans atteignant un plus haut niveau depuis 2015 à plus de 140 points de base.

Il est clair que la nervosité des marchés ces derniers jours, et notamment celle qui touche les valeurs de croissance, est liée à des anticipations économiques plus optimistes…et donc à des craintes sous-jacentes d’un ralentissement plus tôt que "prévu" du soutien monétaire. Même si les discours de présidents de la Fed et de la BCE restent très accommodants.

Ces redressements de taux, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, se sont faits sans modification de "guidance" de la part des banques centrales. Reste à savoir si un redressement des taux n'arrange pas, dans une certaine mesure, les banquiers centraux. Si les conditions financières se durcissent trop rapidement dans une phase de reprise économique, des interventions seront nécessaire pour ne pas impacter la croissance, comme l’a indiqué Isabel Schnabel de la BCE la semaine dernière. Elle a toutefois précisé qu’une hausse graduelle des taux réels ne doit pas forcément être une source d’inquiétude. Du côté de la Réserve fédérale, Raphael Bostic (Fed d'Atlanta) a déclaré ne pas s'inquiéter du mouvement sur les taux et indiqué qu'à ce stade il n'était pas nécessaire que la Fed y réponde.

On pourrait donc penser que ce redressement des taux, s’il était "ordonné" et graduel, pourrait permettre de faire un peu retomber la pression sur les valorisations de certains actifs... ce qui permettrait indirectement à la Fed (ou à la BCE) de contrôler les risques de bulles sans pour autant devoir modifier pour l'instant leurs indications prospectives sur leur politique. On a entendu quelques membres de la Fed parler de niveaux de valorisation élevés sur certains actifs, sans toutefois apporter plus de précisions. Un redressement progressif des taux pourrait limiter la prise de risque excessive sur les marchés financiers tout en n’étouffant pas des économies qui repartent.

Les marchés vont donc surveiller comme le lait sur le feu les taux dans les jours qui viennent et, en parallèle, les déclarations des membres de la Fed et de la BCE.

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.90 % vs +26.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat